Compte rendu – Comité Opérationnel Régional – 5 juin 2014

COR, Compte rendu

Le premier séminaire du Comité Opérationnel Régional (COR) du réseau a réuni des délégués territoriaux des huit départements de Midi-Pyrénées ainsi que des représentants d’associations régionales.

Présents :

  • M. Maurice Kubler pour l’Ariège (09)
  • M. Grégory Poczernin pour l’Aveyron (12)
  • M. Frédéric Gabanou et M. Etienne Normand (31)
  • M. Didier Cutillas pour le Gers (32)
  • Docteur Elodie Laleu pour le Lot (46)
  • Docteur Cécile Bataillon et M. Richard Spiegel pour les Hautes-Pyrénées (65)
  • Docteur Sylvie Bartolucci et M. Bernard Champanet pour le Tarn (81)
  • M. Bernard Oudin et M. Nicolas Parmentier pour le Tarn-et-Garonne (82)
  • Mme Martine Lacoste pour la Fédération Addiction Midi-Pyrénées
  • Mme Josiane Sabatié pour Graphiti-CIRDD Midi-Pyrénées
  • L’équipe du réseau RAMIP : Docteurs Jacques Barsony, Gérard Fontan, Daniel Garipuy, Pascale Hérédia-Rodier, Agnès Lafforgue, Mme Alexandra Montéro, M. Guillaume Sudérie

Excusés :

  • Docteur Jennifer Phillips pour l’Aveyron (12)
  • Docteur Anne Harant pour le Gers (32)
  • Docteur Hélène Paillard pour le Tarn-et-Garonne (82)

 

L’objet de ce premier séminaire e tait la rencontre entre les différents Délégués Territoriaux représentant les territoires de Midi-Pyrénées. L’organisation, le périmètre d’action et la rythmicité de ces rencontres étaient au centre des discussions.

Pour ce faire, les missions du réseau ont été rappelées. Plusieurs axes de travail ont été soulignes par les membres du COR :

  • L’amélioration des liens entre les professionnels de l’addictologie et les autres professionnels (médecin de ville, pharmacien et travailleurs sociaux), que ce soit dans le premier recours ou dans le relais de prise en charge, apparaît comme l’axe prioritaire.
  • Les spécificités de la ruralité doivent être considérées à part entière.
  • Les orientations des sortants de prison hors du département de la maison d’arrêt sont une difficulté sur laquelle le réseau, par son action régionale, pourrait agir.

Cette première rencontre a permis aux membres de faire connaissance et d’essayer de dessiner un projet commun pour ce comité.

Les membres du comité souhaitent que le COR soit un lieu de partage et de construction d’actions régionales. Le COR a été conçu comme un espace de réflexion, d’animation et de travail. Les membres conviennent que son contenu devra s’appuyer sur les réalités des professionnels des différents territoires.

Pour ses membres, le COR pourrait axer son travail sur plusieurs types d’outils :

  • Création de carnets d’adresses local et régional. Ces outils devront être adaptés aux contextes et permettre d’identifier clairement le moment d’intervention de chacun des partenaires, leur spécificité et leur complémentarité.
  • Production de « manuels pratiques » sur le modèle de ceux réalisés précédemment par PRA 31. Pour cela, il apparaît nécessaire de collecter et répertorier l’ensemble des outils d’aide à la prise en charge existant sur Midi-Pyrénées afin de les rendre disponible aux acteurs d’autres territoires et les « utiliser » pour réaliser des productions régionales.
  • Création d’outils d’orientation à destination des usagers (pour les sortants de prison, pour les usagers sur des lieux festifs…)
  • Organisation de groupes de travail (exemple : Baclofène, Psychiatrie et addictions… existants à Toulouse) dans d’autres départements et sous l’impulsion des professionnels de ces territoires.
  • Création d’outils « clé en main » pour les médecins et les pharmaciens pour les aider dans leur pratique de prise en charge et les « équiper » pour pouvoir répondre à des questions comme : « comment repérer les consommations ? », « comment amorcer la conversation ? », « comment orienter ? »…

Problématique “d’insécurité” des professionnels : quel pourrait être le rôle du réseau ? Comment les sécuriser ? Système de parrainage ?

Ce premier COR a permis de réaffirmer la nécessité d’un lieu de travail et d’e change au niveau régional.

Il apparaît important que le COR soit préparé en amont pour une meilleure efficacité en séance.

Lors du prochain comité de décembre, chaque membre présentera les actions réalisées ou en cours sur son territoire.