Compte rendu – Groupe de travail Addictions et Psychiatrie – 15 mars 2018

Groupe de travail, Compte rendu, Addictions et Psychiatrie

Présents :

Sylvie BLATCHE, Bernard GALAUP, Valérie CHANFREAU, Nathalie CHOISY, David KREMEUR, Paola REVUE, HARREN Nina, Karima KOUBAA, Yann JAHRLING, Mireille SANSON, Maeve O’LOGHLEN, Karine CHAMPROBERT, Pascale HEREDIA RODIER, Laure SANCHEZ.

RAMIP :

Jean-Paul BOYES, Francine QUESADA et Harmony XIONG.

Excusés :

Najah ALBAZZOU, Marie-Christine BRUYERE, Maire CREQUY, Dominique DUBOIS, Josiane DUMONT, Bénédicte JULLIAN, Marie France MIOTTO.

 

La réunion du Groupe Addiction et Psychiatrie s’est déroulée le 15 Mars 2018 dans les locaux du RAMIP.

Ordre du jour :

  • Présentation de l’EPHAD L’Horizon par sa directrice Mme Choisy
  • Etat des ressources dans les prises en charge
  • Réponses aux questions soulevées lors de la dernière réunion
  • Préparation de la venue du Dr Franck Questel de RESALCOG
  • Perspectives
  • Questions diverses

 

Après un tour de table de présentation, Pascale Heredia Rodier annonce la mise en place d’une plateforme de réhabilitation psychosociale au Centre Hospitalier Gérard Marchant.

La réunion est consacrée à la partie prise en charge des troubles cognitifs.

En effet, nous avons pris contact avec le Dr QUESTEL du réseau RESALCOG qui a prévu de venir présenter les moyens de dépistage et de repérage des troubles cognitifs liés à l’alcool dans la région parisienne un lundi du mois de juin.

Aujourd’hui dans le cadre de la gestion et de la prise en charge, le groupe reçoit Mme CHOISY, Directrice de l’EHPAD L’Horizon au CUING, pour nous présenter l’activité de l’établissement qu’elle dirige.

 

Présentation de l’EPHAD L’Horizon par sa directrice, Mme Choisy et par Bernard Galaup, psychologue de la structure.

Pour consulter le site de l’EHPAD :

http://www.lesfamiliales.fr/fr/page/nos-residences/l-horizon/presentation.php

L’EHPAD L’Horizon n’est pas un service de soins de suite mais un vrai service résidentiel dont la moyenne d’âge est située aux alentours de 62 ans ce qui est très jeune. Les troubles cognitifs sont très importants et nécessitent donc des adaptations spécifiques dans le fonctionnement de l’établissement. L’âge moyen bas est dû au fait de la difficulté d’orientation pour cette population en souffrance et du travail fait en amont pour l’obtention de dérogation d’âge en jouant sur le handicap occasionné. La population comporte 80 résidents avec 60 hommes pour 20 femmes.

Mme CHOISY débat avec le groupe tout en présentant quelques caractéristiques de l’établissement. Elle présente notamment le fait que même si l’établissement est public, les résidents ont certains droits. Par exemple fumer dans les chambres est autorisé, de même du vin est servi au repas ; néanmoins l’éloignement géographique fait que les achats de boissons sont assez difficiles et par conséquent les consommations sont donc limitées.

On retient des expériences très originales comme la télémédecine en psychiatrie qui a pour intérêt de rassurer l’usager ou le patient, par le fait qu’il soit dans son environnement et dans son cadre de vie. Hormis pour quelques résidents ayant des difficultés d’audition, les retours sont positifs autant sur le plan soignant que patient. Le Dr GARCIA psychiatre qui réalise ces entretiens de télémédecine, rapporte que les patients sont plus calmes, plus posés et de fait plus accessibles à une coopération active lors de l’entretien. Un autre intérêt est la prévention par ce moyen des risques de fugue toujours présents lors de transferts en consultation mobilisant du personnel.

On retient également l’encadrement médical représenté par 0,5 ETP de médecins coordinateurs, 0,40 + 0,10 de psychiatrie, des activités telles que des cuisines thérapeutiques, la balnéothérapie, et autres, (voir plaquette jointe) sont proposées. 24 équivalents temps plein de personnels soignants et un équivalent temps plein de psychologues œuvrent dans l’établissement.

Madame Choisy souligne le professionnalisme et l’engagement empathique important de son personnel, surtout quand on sait que les résidents accueillis ont peu ou pas de famille, peu de visites et la richesse de cette relation n’en est que plus fondamentale.

Les troubles addictifs sont surtout marqués vis-à-vis de l’alcool, du cannabis et il y a peu de patients sous TSO.

Madame Choisy parle d’une éventuelle création de structure de même nature dans le Volvestre. Le RAMIP grâce à ce groupe de travail, se propose de participer et d’aider à la finalisation de ce projet.

Pour finir, Madame CHOISY nous fait part de l’existence dans son établissement d’une salle de réunion qui pourrait nous accueillir… Le groupe répond favorablement à cette invitation qui nous permettrait à la fois une visite de l’Horizon et une réunion de travail.

 

Autres ressources dans les prises en charge

Présentation de l’activité d’un cabinet infirmier, à Montauban (Avenue Chamier) constitué de 8 IDE sensibilisés et formés à la psychiatrie et à l’addictologie.

L’addictologie et la psychiatrie représente 95 % des prise en charge et leurs missions sont dominées par le suivi des traitements.

Ce suivi ne se cantonne pas à l’administration mais permet une véritable plus-value dans la prise en charge en étant dans la surveillance et l’observance.

Néanmoins, dans le cas de mésusage et avec l’accord du patient, les traitements sont gardés au cabinet infirmier.

La prévention des effets secondaires, les renforcements motivationnels de l’observance, la prévention des rechutes représente la spécificité de la prise en charge.

Les troubles cognitifs représentent une part importante de l’activité.

Les modalités de recrutement sont diverses, CMP, CSAPA, psychiatrie et médecine de premiers recours.

La prise en charge se fait par entente préalable.

Les IDE spécialisés représentent donc une très bonne solution à la prise en charge à domicile

 

Réponses aux questions soulevées lors de la dernière réunion

  • Il avait été demandé la mise en place d’un Drive spécifique. Celui-ci a été créé. Son adresse est : psyaddramip@gmail.com Mot de passe : cognitifs31 Il a été mis sur le Drive la liste des acronymes avec leurs significations. Merci de bien vouloir faire évoluer cette liste grâce à votre expertise puisque les modifications sur le Drive sont automatiquement sauvegardées.
  • France Alzheimer a été contacté par le biais de son médecin coordonnateur, la copie lui sera envoyée. A priori pas de troubles cognitifs liés à l’alcool mais une catégorie de patients relativement jeunes pourrait peut-être bénéficier d’un repérage par les outils à communiquer.
  • Pendant la réunion JPB a omis de communiquer au groupe l’expérience de financement de soins de psychologues en médecine de ville, qui avait été demandé lors de la dernière réunion. Vous trouverez en pièce jointe et sur le Drive les modalités de cette prise en charge.
  • Il n’y a pour le moment pas de retours positifs concernant les travaux de thèses ou de mémoires. Chacun peut essayer de son côté d’élaborer des stratégies afin de nous faire aider, cela viendra sûrement à la rentrée de septembre 2018.

 

Préparation de la venue du Dr Franck Questel de RESALCOG

  • Concernant la venue Dr QUESTEL, la réunion est prévu un lundi à sa demande et la date fixée est celle du lundi 18 juin 2018. Le lieu vous sera communiqué ultérieurement.
  • Le Comité de pilotage pour préparer cette réunion a prévu de se réunir le jeudi 26 avril de 12 30 à 14 heures.