Compte rendu – Groupe de travail Rencontres Interprofessionnelles – 9 juillet 2019

Groupe de travail, Compte rendu, Rencontres interprofessionnelles

Présents :

Valérie BELDA, Élise BOURDIEU, Sandra DE OLIVEIRA, Cécile LOUGARRE, Nicolas MALLAISE, Yannick MIREPOIX, Aurélie MONIN

 

RAMIP :

Jean-Paul BOYES

 

Excusés :

Sandrine REY

 

Ordre du jour :

  • Retour sur la première journée avec les professionnels de l’insertion
  • Préparation de la deuxième journée de septembre 2019
  • Poursuite du débat sur l’éthique de l’accompagnement (non abordé)
  • Projets et perspectives
  • Microstructures
  • Stage interne Médecine Générale
  • Informations diverses

 

I. RETOUR SUR LA PREMIÈRE JOURNÉE AVEC LES PROFESSIONNELS DE L’INSERTION

L’ordre du jour portait sur la restitution de la première journée de sensibilisation à l’addiction à l’attention des professionnels de l’insertion et de leurs prescripteurs à savoir les agents de Pôle Emploi.

Mme DE OLIVEIRA Sandra de l’association VALORIS rapporte les problèmes rencontrés avec les usagers qui ne sont pas dans le soin et rappelle de ce fait, tout l’intérêt de pouvoir collaborer avec les structures dans ces cas-là.

En effet, les contrats d’insertion qui vont de 6 mois à 6 mois peuvent être stoppés pour mis en danger du salarié en parcours.

Il y a donc des représentations de part et d’autres à confronter afin d’améliorer les accompagnements.

 

II. PRÉPARATION DE LA DEUXIÈME JOURNÉE DE SEPTEMBRE 2019

Cette deuxième journée organisée à la demande de M. TOUTAIN sera divisée d’une part, en une matinée traitant des postures et d’autre part, en une après-midi de rencontres avec les professionnels de l’addiction exerçants en structure sur le 32.

Le débat tourne principalement autour de la meilleure forme à donner à ce projet et notamment autour du déroulement de la deuxième journée.

Le RAMIP s’engage à résumer le recueil des attentes déjà réalisé et qui aborde différentes problématiques qu’il sera bon d’essayer de résoudre.

Ce déroulé pourrait donc être le suivant :

  1. Une première partie de présentation par des professionnels de l’insertion et une autre par des prescripteurs. Il sera demandé à M. TOUTAIN d’organiser cela afin qu’un rapporteur de chaque secteur professionnel puissent faire part des principales difficultés repérées dans l’accompagnement.
  2. Dans une deuxième partie, les professionnels de l’addiction présenteront ce qu’est l’accompagnement en addictologie. Mme Valérie BELDA, infirmière en ANPAA se propose de cette partie en collaboration avec les autres structures.
  3. Le troisième temps de cette après-midi sera consacré à l’élaboration de passerelle permettant un meilleur contact, plus rapide et plus performant entre les différents acteurs.
  4. Pour finir, les structures d’addictologie pourront mettre en place des projets de type sensibilisation ou de prévention qui sont déjà prévus dans la politique de l’ « aller vers » des CSAPA.

 

III. POURSUITE DU DÉBAT SUR L’ÉTHIQUE DE L’ACCOMPAGNEMENT

À aborder lors d’une prochaine rencontre.

 

IV. PROJETS ET PERSPECTIVES

Action de sensibilisation à l’addiction

Présentation de l’action de sensibilisation du RAMIP auprès de la Maison de Santé Pluriprofessionnelle de Mirande.

L’ANPAA se propose d’y participer et Mme Valérie BELDA se propose de nous accompagner. Ce qui est accepté.

La rencontre aura lieu le mardi 8 octobre 2019 à 20h00 à Mirande.

 

V. MICROSTRUCTURES

L’ARS sur la base de l’expérimentation réalisée en 2018 en Occitanie auprès de 5 départements et 5 sites en collaboration avec l’ANPAA a établi des résultats très positifs. Elle se propose donc de mettre en place des microstructures sur chaque département.

Le RAMIP servira d’articulation entre les structures et les MSP pour la mise en place.

Le financement sera vraisemblablement au nombre de patients inclus dans la microstructure.

Pour le moment, les microstructures se limitent au personnel psycho-éducatif mais d’autres variantes sont à l’étude notamment les psychologues directement de la MSP qui pourraient prendre part à ce projet sous la supervision de la psychologue du CSAPA.

 

VI. STAGE INTERNE MÉDECINE GÉNÉRALE

À noter qu’un interne en médecine générale a souhaité faire un stage en structure sur Auch. Il avait déposé sa candidature à l’ANPAA. Celle-ci va être acceptée. Il recevra prochainement la validation de sa demande de stage.

 

VII. STAGE INTERNE MÉDECINE GÉNÉRALE

Mme Élise BOURDIEU, éducatrice spécialisée à l’ANPAA présente l’action « Promeneur du net » qui est un site permettant des actions de prévention en ligne (http://www.promeneursdunet.fr/departements/gers). Actuellement, elle intervient essentiellement sur Facebook. Une extension aux autres réseaux sociaux est prévue.

 

La prochaine rencontre aura lieu à la fin de l’année. La date n’est pas encore fixée mais se déroulera après la journée du 08/10/2019.