Compte rendu – Groupe Territorial Aveyron GT12 – 16 octobre 2018

Groupe Territorial, Compte rendu, GT12

Présents :

Sophie ARMAGNAC, Sonia BALDET, Katty CRUZEL, Claire GIROU, Karine ESPITALIER, Marion PELLETIER, Violaine RAYNAL, Jacqueline FRAISSENET, Nadège PEREIRA-POUJOL.

Pour RAMIP :

Jean-Paul BOYES, Francine QUESADA.

Excusés :

Céline SEGUIN, Chantal SICARD

Ordre du jour :

  • Rapport entre les professionnels de l’addiction et les structures judiciaires du milieu pénitentiaire.
  • Projet d’action vers la médecine générale dans le Sud de l’Aveyron.
  • Journée Régionale.
  • Journées Aveyronnaises de médecine.
  • Réunions avec l’UNAFAM ; organisation de conférences-débats.
  • Questions diverses.

 

RAPPORT ENTRE LES PROFESSIONNELS DE L’ADDICTION ET LES STRUCTURES JUDICIAIRES DU MILIEU PÉNITENTIAIRE

Satisfaction du SPIP suite à la sensibilisation prévention

Mme BOSCARI, contactée par téléphone avant le GT, avait exprimé sa satisfaction devant la façon dont le GT et toutes les structures s’étaient mobilisées pour faire de la sensibilisation prévention au niveau du quartier de semi-liberté.

Action décrite comme utile mais problème de cohérence et de sens

Sur un plan individuel, les professionnels de l’addiction reconnaissent l’intérêt de pouvoir présenter les structures et surtout l’addictologie.
Néanmoins, ils indiquent un problème de cohérence et de sens sur cette action. Quels objectifs? Quels projets?

En causes :

  • l’absence de coordination (présence non attendue de certains professionnels au niveau de la
    Maison d’arrêt),
  • le faible nombre d’inscrits à ces journées,
  • problèmes pour organiser un suivi par incompatibilité des horaires que l’on proposait aux détenus.

Rencontre : ANPAA et Juge d’application des peines

La rencontre entre l’ANPAA et le Juge d’application des peines s’est déroulée à deux reprises.
Une avec quelques avancées intéressantes et une où, manifestement, la compréhension n’était pas au rdv pour tout le monde.
Pourtant il y a nécessité à ce que s’installe un dialogue entre structures d’addictologie, les autorités de justice et SPIP pénitentiaires dans un but d’optimiser les accompagnements

Solutions pour 2019

Pour cela, le GT demande au RAMIP de mettre au programme de 2019 une rencontre entre toutes les parties. Ce groupe de réflexion pourrait rassembler les unités de soins, les structures d’addictologie, la maison d’arrêt, le SPIP, l’ARS et la Justice.

 

PROJET D’ACTION VERS LA MÉDECINE GÉNÉRALE DANS LE SUD AVEYRON

Rencontre : GT 12 et Dr Chantal SICARD

Déjà évoqué lors du dernier GT, ce projet devait se concrétiser avec le Dr Chantal SICARD, en congés au moment du GT mais qui avait précédemment été contactée.
Le RAMIP ira la rencontrer directement pour mettre en place le projet de présentation de la RDR au près des MSP.

ANPAA : son programme de sensibilisation aux RPIB

L’ANPAA va relancer son programme de sensibilisation aux RPIB (Repérages Précoces Interventions Brèves) de la médecine générale.
Cette formation pourrait se coupler à une action de formation auprès des Maisons de Santé pluri professionnelles, objectifs :

  • amener la notion de réduction des risques au niveau des professionnels de premiers recours,
  • lier les unités d’addictologies et les CAARUD, le réseau AREVO ( Réseau Ville Hôpital) et les soins premiers.

Problème de prise en charge psychiatrique

A Millau : Problématiques psychiatriques difficiles à prendre en charge avec renvoi systématique vers Rodez.
La raison semble être le manque de ressources locales et donc importante orientation vers SAINTEMARIE ce qui engorge les filles actives et affecte les prises en charges.

 

JOURNÉE RÉGIONALE

Inscriptions, délais, réservation des places

Quelques problèmes d’inscription sont relatés dans les différents centres qui attendent l’aval de leur direction pour savoir s’ils sont acceptés ou pas dans le cadre de cette formation.
Le RAMIP rassure en disant que les places seront réservées.
Pour SAINTE-MARIE où il y a 5 personnes à inscrire, les contacts entre les responsables administratifs respectifs ont été créés pour résoudre ce problème.

Ateliers

Au niveau des ateliers :

  • Le CAARUD VILLAGE 12 participe à l’atelier « Réduction des risques »
  • L’ANPAA 12 est dans l’organisation de l’atelier Sophrologie et Méditation.

 

LES JOURNÉES AVEYRONNAISES DE MÉDECINE : SAMEDI 24 NOVEMBRE 2018

Participation du RAMIP

Les organisateurs ont demandé la participation du RAMIP à une présentation face aux médecins.
THEME : la prescription des TSO en médecine générale.
Il est décidé de faire une présentation très pratique permettant de donner du sens aux renouvellements des TSO de manière à ce que les médecins s’approprient la prescription et surtout le renouvellement en connaissant les différents aspects à vérifier ou à modifier lors de ces consultations.

Participation des professionnels de l’Aveyron

Les professionnels de l’addiction de l’Aveyron seront présents à cette présentation pour répondre concrètement dans une deuxième partie d’échanges aux moyens de soutien qu’ils peuvent représenter les uns pour les autres.

 

RÉUNION AVEC L’UNAFAM* : ORGANISER DES CONFÉRENCES, DÉBATS

Côté familles

*Union Nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques qui a par l’objet de son fonctionnement de nombreuses passerelles et problématiques en rapport avec les
addictions.

Le but serait l’organisation de conférences-débats de 100 à 130 personnes pour aider les familles et l’entourage qui souffrent du déni à la fois des professionnels mais également de leur part dans cette problématique de maladie psychique où le produit d’addiction vient se rajouter dans un contexte étroitement lié.

Côté professionnels

On sait que les comorbidités psychiatriques accompagnant l’addiction rendent difficiles ces prises en charge conjointes.
On ne sait pas toujours s’il faut aborder le problème sur le versant psychiatrique ou sur le versant addictologie et lequel des deux phénomènes gagne le plus au contrôle de l’autre.

Préparation des conférences

C’est sur ces postulats de départ que les familles souhaitent avoir une réponse même si il est parfois difficile de l’amener.

Le GT considère que cette démarche indispensable d’aller vers les familles nécessite une réflexion approfondie du contenu de ces réunions.

En effet, le rôle des pairs et des associations de familles est complètement reconnu par les acteurs de l’addiction et ils adhèrent au concept de dire que « l’UNAFAM devrait être prescrite aux familles dès le diagnostic d’une maladie psychiatrique ou d’une addiction. »

Il faut pouvoir débattre dans l’intérêt de tout le monde et donc réfléchir à la forme qu’il faut donner.

Le GT12 propose un comité de réflexion sur cette problématique.

 

QUESTIONS DIVERSES

Nouveaux services sanitaires de santé

Le groupe territorial de l’Aveyron se termine avec une question diverse sur :
Le rôle, le mode d’action et le fonctionnement des nouveaux services sanitaires de santé.

  • Ceux-ci seront mis en place dès Janvier 2019.
  • Leur but : permettre à des étudiants de professions de santé de s’intégrer dans une action de prévention en matière de soins.

Les infos nécessaires au service sanitaire de santé sont consultables sur le site de l’ARS à l’adresse :

https://www.occitanie.ars.sante.fr/service-sanitaire-des-etudiants-en-sante-0

 

PROCHAINE RÉUNION

La prochaine réunion dont le lieu vous sera précisé ultérieurement est prévue pour le Mardi 8 Janvier 2019, de 9H30 à 12H00