Compte rendu – Groupe Territorial Aveyron GT12 – 18 septembre 2015

Groupe Territorial, Compte rendu, GT12

Présents :

Muriel Bernard (ANPAA 12), Roger Bouloc (CSAPA Sainte-Marie), Patrice Cantala (CASAP – CSAPA Sainte-Marie), Myriam Colinet (CMP Villefranche de Rouergue), Karine Espitalier (CAARUD EPICE 12 – Village 12), Sophie Laguna (CSAPA Sainte-Marie), David Montyne (CSAPA Sainte-Marie), Nadège Pereira-Poujol (ANPAA 12) Jennifer Phillips (Pôle de santé Villefranchois), Grégory Poczernin (CSAPA Sainte-Marie), Colette Salson (Unité addictologie CH Millau – AREVHO), Chantal Sicard (Unité addictologie CH. Millau – AREVHO), Laetitia Vacquier (CAARUD EPICE 12 – Village 12), Alexandra Montéro, Guillaume Sudérie (RAMIP).

Ordre du jour :

  • Présentation par Village 12 du PES, Programme d’Echange de Seringues, en pharmacie.
  • Temps de travail et de réflexion sur les sujets : “Pharmacothérapie et alcool et baclofene” ou “Jeunes / Cannabis / Troubles psychiatriques”.
  • Réflexions autour de l’action de RAMIP vers les MSP, Maisons de Sante Pluriprofessionnelles.

En préambule, le GT acte la mise en place d’un groupe « sante mentale / addiction » qui sera organise 4 fois par an sur differents territoires de l’Aveyron.

 

* Présentation par Village 12 du PES en pharmacie

Issu d’un programme régional porte par la Fédération Addiction, ce projet permet aux pharmacies de disposer de mate riels stériles pour l’injection (Kit+) et de les distribuer gratuitement aux usagers qui en font la demande.
Le constat des acteurs du CAARUD est que les moyens alloue s a ces services ne permettaient pas d’intervenir sur l’ensemble du territoire. A l’inverse, le maillage important des pharmacies place ces professionnels comme des acteurs relais primordiaux dans la diffusion des outils de réductions des risques. Avant la mise en place du projet, une enquête a été réalisée afin de connaître les attentes de ces professionnels.

Cette enquête a révélé que les pharmaciens connaissaient peu les dispositifs en addictologie et étaient demandeurs d’informations complémentaires.

Le développement du Programme d’E change de Seringues en Pharmacie en Aveyron s’appuie sur 35 pharmacies dans le département (69 rencontres ont été organisées par le CAARUD).

Les pharmaciens qui s’inscrivent dans la de marche signent une charte et une convention de partenariat (avec ou sans recuperation du mate riel usage ). Ce dispositif vient en complement de la vente de Steribox® en pharmacie. Ce programme est a l’heure actuelle développé sur le Sud Aveyron, Decazeville et Rodez. Progressivement, les 120 pharmacies de l’Aveyron seront sensibilisées.

11 800 kits ont e te distribue s en moins d’un an

 

Temps de travail et de réflexion sur les sujets : “Pharmacothérapie et alcool et baclofene” ou “Jeunes / Cannabis / Troubles psychiatriques”.

L’objectif principal de ce temps de travail est de de terminer des axes thematiques afin de proposer des actions pour « aller vers » les professionnels de sante et du social. Plusieurs axes thematiques sont envisages :

  • Le cannabis chez les jeunes
  • Le cannabis et troubles psychiatriques
  •  Pharmacothérapies et troubles de l’alcoolisation

Concernant, le thème « cannabis chez les jeunes », il semble que ce thème est grand public, mais n’est pas un thème permettant d’envisager les actions de réseaux. Concernant, le thème « cannabis et troubles psychiatriques », il semble que ce thème ne soit pas assez fédérateur. La thématique concernant les « Pharmacothérapies et l’alcool » est retenue. L’ide e serait de pouvoir décliner une organisation sur deux temps de travail :

  • Un temps en âpres-midi en direction des travailleurs sociaux, mais ouvert a tout public sur « les troubles de l’alcoolisation », Un temps en soire e en direction des médecins généralistes et axe sur les traitements (approche technique de la prise en charge).

 

Reflexions autour de l’action de RAMIP vers les MSP

L’ANPAA a déjà mis en place des actions en direction des MSP, (RPIB, soirées débats sur les représentations des professionnels, projet de travail auprès des écoles – concours d’affiches – COPIL alcool et grossesse…). Ces actions ont été complexes a mettre en œuvre et certaines n’ont pas abouti. De ce fait, l’action en direction des MSP doit s’orienter dans un premier temps vers des rencontres d’echanges a des fins de prise de contacts. Au vu de l’etendue du de parement et du nombre de MSP (18), peut-etre que ces rencontres pourraient se décliner en plusieurs temps et plusieurs lieux. Pour cela, il est envisage d’articuler cette action avec les coordinations des MSP au niveau des bassins de sante . Dans un second temps et avec certaines MSP, il est possible d’envisager des travaux communs (convention de fonctionnement, e changes d’etudiants internes…). Lors de cette réflexion, il est envisage de mettre en place un référentiel d’orientation (marque page, annuaire…).

 

Informations diverses :

  • Perspective d’un projet de Maison des Adolescents dans l’Aveyron.
  • Perspective d’un projet d’une Consultation Jeunes Consommateurs a l’ANPAA 12.

Le prochain groupe territorial aura lieu le vendredi 22 janvier 2016, de 9h30 à 12h30, au Centre Hospitalier Sainte-Marie, salle Rez-de-Chaussée, Sainte-Famille, Lieu-dit Cayssiols, Olemps, à Rodez.

L’ordre du Jour sera le suivant :

  • Réflexion et organisation d’un temps de travail autour de la thématique « Pharmacothérapies et l’alcool » qui se déclinerait en 2 temps :
    • Un temps en apres-midi en direction des travailleurs sociaux, mais ouvert a tout public sur « les troubles de l’alcoolisation »,
    • Un temps en soire e en direction des médecins généralistes et axe sur les traitements (approche technique de la prise en charge).
  • Point sur le groupe Addictions et sante mentale.
  • Point sur les liens avec les Maisons de Sante .
  • Questions diverses