Compte rendu – Groupe Territorial de l’AVEYRON GT12 – 2020 #1

Groupe Territorial, Compte rendu, GT12

Présents :

BOSCARY Isabelle, CAVAGNAC Émilie, ESPITALIER Karine, FRAISSENET Jacqueline, MEJANE Cécile, PERREIRA-POUJOL Nadège, SICARD Chantal.

Excusés :

VACQUIER Laetitia.

RAMIP :

ANDRIAMANDROSO Ony, BOYES Jean-Paul, Laure GONDON, QUESADA Francine, Émilie TOGBEDJI.

Ordre du jour :

Ensemble dans le confinement pour partager, échanger et préparer la sortie

L’ensemble des professionnels ont le plaisir de se retrouver en visio conférence et de pouvoir échanger sur leurs expériences et la mise en place des modes de fonctionnement de chacun.

À l’Association Village 12

Des entretiens en visio ont été organisé pour le PAEJ (Point Accueil Écoute Jeunes).
Pour le CAARUD (Centre d’Accueil et d’Accompagnement à la Réduction des risques pour les Usagers de Drogues), les salariés sont en télétravail.
Un soutien téléphonique régulier est assuré auprès des usagers ainsi qu’une livraison à domicile du matériel de RDR pour certains.
À Villefranche de Rouergue, l’association s’occupe des CHRS (Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale) et des ACT (Appartement de Coordination Thérapeutique). Suite à la demande de la DDCSPP (Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations) et de l’ARS (Agence Régionale de la Santé) 3 hébergements ont été mis en place : une zone pour les personnes avec chien, une autre pour ceux qui en n’ont pas et une autre pour les personnes avec une suspicion de COVID.
Tous les usagers ne supportent pas de la même manière les contraintes du confinement
Un village vacance a été ouvert à destination des personnes dans la précarité sur lequel intervient le CAARUD. Le partenariat avec les CSAPA permet de maintenir les renouvellements des traitements de substitution (TSO).

Des livraisons de kits sont assurées auprès des pharmacies (PES) ainsi que le réapprovisionnement des distribox.
Une unité mobile est en cours de création pour aller vers les usagers.

L’UNAFAM

L’UNAFAM (Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques) est fermée au public. Un suivi par téléphone est assuré.
Les usagers ont besoin de parler, d’avoir un lien. Des groupes de parole en viso ont été mis en place.
Le RAMIP rapporte l’organisation des groupes des narcotiques anonymes qui mettent à profit le confinement pour multiplier le nombre de réunions quotidiennes.
Sont en difficultés les familles avec des adolescents qui ont des troubles psychiatriques ainsi que celles qui sont en télétravail à domicile.
Les personnes isolées quant à elles, trouvent qu’elles rentrent dans une certaine norme.

Les personnes reconnues avec un handicap bénéficient d’un assouplissement des conditions de sortie dans le cadre du COVID, notamment au niveau de la durée, de la distance, de leur fréquence et de leur objet (cf document en pièce jointe).
Dans les CMP (Centres Médico Psychologiques), tous les ateliers collectifs sont fermés au public.
De même, l’UNAFAM note que moins d’appel arrivent à la délégation.
Concernant les données chiffrées on ne note pas d’augmentation des hospitalisations sans consentement restant aux alentours de 15%.

Centre hospitalier de Millau

L’accueil est fermé dans l’unité d’addictologie du centre hospitalier de Millau.
À partir du 7/05, des consultations seront organisées avec les mesures barrières.
Des entretiens téléphoniques sont assurés. Cette écoute demande plus de concentration pour les professionnels.
La majorité des patients vont bien. Certains ont été amenés à reconsommer, d’autres peuvent décompenser suite à l’absence d’accès aux produits ou au tarif très élevé.
Une collaboration avec les médecins généralistes est assurée pour les patients qui sont le plus en difficulté et pour ceux qui sont confinés dans un autre département.
Dans le service de psychiatrie, il manque de places néanmoins grâce à la réactivité de tous les professionnels, et notamment de la médecine générale, toutes les situations ont vu une prise en charge adaptée.

À l’ANPAA (Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie),

Le centre de Rodez reste ouvert pour les accueils sans rendez-vous. Un maintien des consultations est assuré par téléphone, la visio consultation est opérationnelle depuis le 20 avril.
Au sujet des patients, quelques-uns ont refusé de rentrer dans les locaux, la consultation s’est déroulée à l’extérieur.
Certains reconsomment depuis quelques jours.
L’approvisionnement des produits est compliqué mettant des usagers en difficulté.
Depuis le départ du médecin sur le centre de Rodez, aucun sevrage n’est envisageable.
La clinique du relais accepte les patients pour un sevrage après un confinement de 14 jours dans leur chambre comme la plupart des SSR de la région.

Au SPIP (Services Pénitentiaires d’Insertion et de Probation) de Rodez,

Le télétravail a été mis en place avec des permanences quotidiennes.
Le travail de partenariat avec les CMP (Centre Médico Psychologiques) permet de savoir que certains reçoivent de nouveaux patients.
Concernant les attestations de suivi, une seule sera remise à la fin du confinement avec toutes les dates de consultations notifiées.

L’équipe s’est mobilisée pour organiser les sorties des prisonniers sous certaines conditions afin d’éviter la propagation du virus. Néanmoins, les juges ont été réfractaires à cette opération.
Une grille pour évaluer les risques de violences conjugales au téléphone a été créé.
Pour les personnes décelées à haut risque, elles sont orientées vers le Procureur ou le juge d’application des peines.
Il n’y a pas de cas de Covid actuellement à la maison d’arrêt de Rodez.

Qu’en est-il de l’organisation pour l’après confinement ?

Il en ressort que peut être l’utilisation de ces nouveaux outils de communication perdurera après le confinement principalement pour les personnes éloignées et qui rencontrent des difficultés pour se déplacer.
L’application Teams permettrait de répondre aux exigences de sécurité.

Il est proposé de se réunir le mardi 12 mai à 14h30 afin d’envisager ensemble l’après confinement.

Compte rendu – Groupe Territorial l’Aveyron – GT12 – 2020 #1