Compte rendu – Groupe Territorial de l’AVEYRON GT12 – 2020 #2

Groupe Territorial, Compte rendu, GT12

Présents :

BOSCARY Isabelle, ESPITALIER Karine, FRAISSENET Jacqueline, SICARD Chantal

Excusés :

BALDET Sonia.

RAMIP :

BOYES Jean-Paul.

Ordre du jour :

Déconfinement : qui ? quand ? comment ?

Pour l’UNAFAM (Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques) il n’y a toujours pas de reprise en présentiel des réunions puisqu’ils n’ont de locaux disponibles pour le moment.
Ils organisent toujours de nombreux groupes de parole en téléconsultations en constatant quelques situations qui se dégradent avec une reprise des consommations.
Toujours pas de nouveaux appelants, ce qui est étonnant.
Ils observent la bonne tenue d’une majorité de patients, qui en fait trouve dans ce confinement, une certaine normalité qu’on ne leurs reconnaissait pas auparavant.

Cette notion est confirmée par Chantal Sicard qui elle aussi trouve que dans son activité certains usagers se trouvent en fait dans une forme de confinement liée à la pathologie ou à la consommation et que la norme sociale établie se rapproche plus de celle de leur quotidien.
Sinon la reprise d’activités se fait au niveau de l’hôpital avec un mode d’un patient sur deux en privilégiant les nouveaux dossiers.
Sur un plan des règles barrières, c’est l’hôpital qui fixe les règles avec notamment un sens d’entrée et de sortie du patient, le port du masque et des solutions hydro alcooliques bien entendu.

L’équipe de l’Arevo reconnaît une augmentation des consommations d’alcool et surtout du tabac, comme si le confinement était une bonne raison pour reprendre, voire fumer plus, puisque certains fument à l’intérieur.
Chantal Sicard décrit des nouveaux patients comme étant atteints d’addiction plutôt sévère, ce qui laisse présager une activité qui devrait reprendre sur un plan plus soutenu avec de nouveaux usagers révélés pendant ce confinement.

Au CAARUD (Centre d’Accueil et d’Accompagnement à la Réduction des risques pour les Usagers de Drogues), l’accueil se fait vers un accueil individuel ce qui était quand même la tendance appliquée par le centre. L’emménagement des locaux a été fait dans ce sens.
À Rodez, c’est plus difficile puisque le local se résume en une seule pièce, mais avec une entrée indépendante ce qui permet de recevoir un patient l’un après l’autre sans croisement.
À Villefranche de Rouergue, l’emménagement est fait en conservant les règles strictes du COVID. Sur un plan masque, la dotation de 50 masques par semaine est effective mais semble juste pour pouvoir équiper tous les usagers.
Isabelle Boscary précise que les psychologues munis de leur numéro Adeli ont la possibilité de se voir délivrer 8 masques par semaine.

De plus, le village 12 prévoit une reprise des maraudes, la date reste encore à déterminer.
Au niveau du SPIP, là aussi la reprise est progressive de la part du personnel.
Mme Fraissenet nous apprend que le centre hospitalier de Sainte Marie réouvre, il avait déjà commencé la semaine dernière, ainsi que les activités des centres médicaux psychologiques.
Malgré l’absence de Nadège Perreira, on peut décrire quand même la reprise d’activités à l’ANPAA (Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie), qui se fait de manière progressive autant par le nombre d’usagers par professionnels, que par le nombre de professionnels également pour une montée en puissance en fonction des résultats du déconfinement et donc en adéquation avec les recommandations de l’Etat.

Les membres du GT 12 également vont travailler sur le projet « addiction et compagnie ». Ce GT aura permis de vérifier que toutes les adresses mails étaient à disposition et le groupe va pouvoir échanger pour pouvoir apporter la réponse demandée par Isabelle Boscary.

Le RAMIP propose de refaire un tour des GT vers la fin du mois de juin afin de faire le point et de calquer sur les recommandations officielles qui seront émises après évaluation de cette première phase de déconfinement. La date sera fixée ultérieurement en fonction justement de ces recommandations.

Compte rendu – Groupe Territorial de l’AVEYRON– GT12 – 2020 #2