Compte rendu – Groupe Territorial du Tarn GT81 – 2020 #1

Groupe Territorial, Compte rendu, GT81

Présents :

Anne BASTOUL, Marie-Laure BEAUSOLEIL, Sophie BOUVIER-MOUYSSET, Jonathan CEBE, Elfie CLARENSON, Mary-Lou ROUQUETTE, Rabha SABRI.

Excusés :

Mary-Blanche PAPON.

RAMIP :

BOYES Jean-Paul, Laure GONDON, QUESADA Francine.

Ordre du jour :

Ensemble dans le confinement pour partager, échanger et préparer la sortie

L’ensemble des professionnels a le plaisir de se retrouver en visio conférence.
Lors de cet échange, 3 points principaux à aborder :

  • Faire un retour sur le fonctionnement des structures et le ressenti des usagers en période de confinement,
  • Les problématiques rencontrées et les attentes de chacun,
  • L’organisation envisagée pour l’après-confinement.

Au Centre Médical de Cantepau,

l’équipe a assuré des consultations par téléphone et en présentiel. C’est un des principaux cabinets médicaux qui reçoit les patients avec une problématique addictive.
Les ordonnances pour les TSO (Traitement de Substitution aux Opiacés) peuvent être renouvelées auprès des pharmacies.
Le centre médical a été missionné pour recevoir des patients avec une suspicion de Covid, l’accueil est prévu en fin de matinée ou fin d’après-midi.
Le fonctionnement de la microstructure a été temporairement arrêté.

Au CAARUD Tarn Espoir (Centre D’Accueil et d’accompagnement à la Réduction des risques pour les Usagers de Drogues),

les modalités de fonctionnement ont été réorganisées.
Un lien par téléphone a été maintenu avec les usagers ainsi que l’accès au matériel de RDR.
En revanche les usagers qui venaient au CAARUD pour prendre une douche ou faire leur lessive, sont perdus de vue actuellement.
En général, le prix des produits a augmenté. Les usagers ont réduit leur consommation.
Ils rencontrent plusieurs difficultés, notamment pour se déplacer pour pouvoir faire les courses alimentaires. L’unité mobile a pu assurer des livraisons de courses et parfois d’alcool.
Les usagers sont également confrontés à des difficultés financières ; perte de leur emploi, ne plus pouvoir faire la manche…
Les situations qui étaient déjà difficiles, ont explosé rapidement avec le confinement.

Un travail de collaboration avec le médecin de l’ANPAA a pu être mis en place pour le renouvellement d’ordonnance TSO.
Globalement les usagers vont assez bien.

Par anticipation, la quantité de matériel livrée auprès des pharmacies a été augmentée.
Les commandes de matériel sont préparées à l’avance pour être ensuite distribuées sans contact.

Le CAARUD est confronté à un manque de matériel de protection concernant les masques. Ils sont en attente de la livraison d’une commande passée depuis plus de 10 jours.
Les usagers sont en demande d’accès au CAARUD mais ne peut rouvrir sans mesure de protection.

Suite aux Assises du Tarn, un travail de collaboration a pu être instauré avec le SIAO (Service Intégré d’Accueil et d’Orientation), une réunion est également prévue avec le Relais de Montans pour travailler sur la RDR alcool.
Le RAMIP rappelle qu’une information du Collectif Modus Bibendi est disponible sur le site du RAMIP (voici le lien).
De plus, le CAARUD avait entrepris un travail sur la réduction des risques alcool qui prend dans ces condition de crise, tout son sens.

À l’ANPAA 81,

l’équipe a eu des directives de l’ANPAA national qui a facilité l’organisation en période de confinement.
Le CSAPA de Lavaur a été fermé au public avec un renvoi d’appel vers les centres d’Albi et de Castres qui sont restés ouverts au public.
Les travailleurs sociaux et psychologues sont en télétravail.
L’équipe dispose de matériel de protection (masques et gel hydro alcoolique).

A partir du 11 mai, Mary-Lou Rouquette va assurer sa mission de référente carcéral en présentiel à la maison d’arrêt d’Albi et au centre de détention de Saint Sulpice.
Certains détenus ont pu bénéficier d’une anticipation de sortie avec un emménagement de peine.

Au Centre Hospitalier Intercommunal de Castres et-Mazamet,

les consultations en externes pour le tabac et cannabis ont été suspendues. Un relais avec le médecin a été organisé pour le suivi des ordonnances TSO.
L’équipe des ELSA (Équipe de Liaison et de Soins en Addictologie) a maintenu son activité au sein des services principalement en pneumologie et psychiatrie. Elle constate une recrudescence des problématiques d’alcool, une émergence de nouveaux patients avec des problématiques addictives et des risques suicidaires.
Des missions en lien avec le COVID, leurs ont également été attribuées notamment pour effectuer des tests.
L’équipe a du matériel de protection à sa disposition.

Points divers

Concernant l’information pour la mise à disposition des CHRS (Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale) spécial COVID, la communication a été difficile et laborieuse.

Certains professionnels ont dû faire preuve d’initiative et de système D pour pouvoir obtenir des masques de protection.
Les équipes des CARRUD ont été les plus en difficulté.

Comment les pharmaciens ont vécu cette période ?

Est-ce que dans les CPTS (Communautés Professionnelles Territoriales de Santé) des questionnements ont émergé ?
L’animation des différents GT par le RAMIP, permet de rapporter l’importance des missions des infirmières ASALEE (Action de Santé Libérale En Équipe).
Pour éviter l’isolement des professionnels, la collaboration de travail entre les CSAPA et les soins de 1er recours est primordiale.

Le RAMIP assurera sa mission dans l’action des CPTS à développer sur le territoire albigeois.

Le RAMIP propose un prochain GT en visio le mardi 26/05 à 10h00.

Compte rendu – Groupe Territorial du Tarn– GT81 – 2020 #1