Compte rendu – Groupe Territorial Gers GT32 – 26 mars 2015

Groupe Territorial, Compte rendu, GT32

Présents :

Nathalie Arnal (CSAPA Arthur Rimbaud), Vincent Bastère (Association REGAR), Valérie Belda (ANPAA 32), Louis Blondel (Maison de Santé Marciac), Maria Bonnefon (Maison de Santé Lomagne – Fleurance), Marie Carayon (MAIA), Florence Chebassier Hygonnenq (Maison de Santé de Fleurance), Martine Coulet (Association REGAR), Didier Cutillas (Association REGAR), Nathalie Fantova (CSAPA Arthur Rimbaud), Françoise Gay (Utas d’Auch), Anne Harant (CH. Auch), Dominique L. (Alcooliques Anonymes), Valérie Noël (Pôle Santé – Nogaro), Nicolas Pellizari (CH. Du Gers), Martine R. (Alcooliques Anonymes), Marion Sénac (Maison de Santé Marciac), Olivia Serrano (MAIA), Michèle Terrien (CH. Auch), Noël Wuithier (Fédération des Maisons de Santé). Alexandra Montéro (RAMIP), Francine Quésada (RAMIP), Guillaume Sudérie (RAMIP).

 

Excusés :

Patricia Monplaisi (MG), Isabelle Bernard (CG32), Dominique Soenen (Infirmière libérale).

 

Le Groupe Territorial du 26 mars 2015 avait pour objectif principal de créer un espace de rencontre entre les membres du Groupe et les professionnels des maisons et po les de santé pluri professionnelles (MSP) du département.

 

Dans un premier temps, M. Wuithier, secrétaire de la Federation des maisons de sante a pressente l’histoire, le cadre, et l’avance du développement des « maisons de sante » dans la région (Cf. Présentation jointe).

Ces regroupements de professionnels ont e te introduits dans le code de la sante en 2007 pour ouvrir aux professionnels, un mode d’exercice collectif, coordonne et protocole entre médicaux, auxiliaires médicaux et pharmaciens autour d’un projet de sante en cohérence avec les besoins de la population du territoire et du Projet Régional de Sante . Ce travail peut être uni (MSP) ou multisites (Pole de Sante ).

Ce « dispositif » est une nouvelle opportunité pour construire des actions de réseaux et particulièrement sur les problématiques addictives. Dans un second temps, les différents professionnels des maisons et Po le de sante présents (Fleurance, Nogaro, Marciac) ont explique au Groupe Territorial leur fonctionnement. Les liens de ces professionnels avec les services de l’addictologie sont encore a construire.

Le repérage des troubles addictifs est une tache complexe pour ces professionnels, d’autant qu’ils repèrent difficilement les ressources en addictologie sur leur territoire. De plus, une part des professionnels constate une banalisation des conduites addictives, il est mentionne « une culture de la consommation d’alcool ». Ceci a un impact sur le niveau de sensibilité de l’e valuation des problèmes addictologiques chez certains soignants de première ligne.

Il est souligne que les psychologues libéraux intervenants dans les maisons de sante ont des difficultés pour accompagner sur le long terme des patients atteints de troubles addictifs. En effet, le cout non négligeable de ces prises en charge est un frein a un accompagnement sur la durée. Dans les cas présentes, le repérage et l’orientation vers une prise en charge pluridisciplinaire avaient pu se réaliser. Toutefois l’accompagnement n’a pu se maintenir. Les CSAPA indiquent que la prise en charge psychosociale est gratuite. Les professionnels de ces services soulignent qu’une prise en charge en parallèle peut être menée (MG d’un cote , psychosocial au sein d’un CSAPA de l’autre). Les questions de localisation peuvent être un frein, mais les CSAPA ont des consultations de localise es qui peuvent servir de support a ce type de travail de réseau.

Le troisième temps de la réunion a permis aux acteurs de l’addictologie de présenter leur structure et leur spécificité d’intervention :

  • Action de l’association REGAR, Centre d’Accueil et d’Accompagnement a la Réduction des Risques pour Usagers de Drogues (CAARUD).
  • Action de l’ANPAA 32, Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) qui prend en charge tout type d’addiction en ambulatoire.
  • Action du Centre Arthur Rimbaud, Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) spécialise aux drogues illicites (initialisation et délivrance de méthadone).
  • Les Consultations Jeunes Consommateurs (CJC) porte es par l’ANPAA (Maison des Ados et Point d’Information Jeunesse) et par le Centre Arthur Rimbaud (dans ses locaux).
  • L’action de l’Unite de liaison en addictologie du Centre Hospitalier d’Auch.
  • L’action au sein des CMP des professionnels spécialises en addictologie du Centre Hospitalier du Gers.

Un document présentant les principales structures en addictologie du département du Gers est joint à ce compte-rendu.

Le dernier temps de la réunion a permis aux représentants des Alcooliques Anonymes de présenter leur de marche et leur action sur le territoire gersois (Auch, Nogaro, Mirande, L’IsleJourdain). Ces volontaires sont aussi disponibles pour faire des informations auprès des professionnels.

Perspectives

Suite a cette réunion, les professionnels de l’addictologie et des maisons et Pole de sante ont pu e changer les uns avec les autres. L’equipe du RAMIP soutiendra les initiatives locales de rencontres interprofessionnelles.

Le travail concernant l’annuaire va être réactive , ainsi qu’un travail sur un marque-page. Ce travail sera présenté au prochain GT.

Le prochain GT du Gers aura lieu le mardi 8 septembre 2015, à 20h00, Salle du conseil de surveillance du Centre Hospitalier d’Auch, Route de Tarbes, à Auch, (au sous sol, à côté de la salle à manger du personnel).