Compte rendu – Groupe Territorial Haute Garonne GT31 – 13 septembre 2016

Groupe Territorial, Compte rendu, GT31

Présents :

Pierre Allenou (Association régionale Clémence Isaure), Valérie Charfreau (SSRA La Recouvrance), Valentine Delaunay (SSRA La Recouvrance – ELSA CH de Montauban), Gérard Fontan (MG, RAMIP), Thibaud Henry (Narcotiques Anonymes), Pascale Hérédia-Rodier (ELSA – CH Gérard Marchant), Laurent Jeandra (Narcotiques Anonymes), Agnès Lafforgue (MG, RAMIP), Nathalie (Narcotiques Anonymes), Jacques Nogaret (AAT), Gérard Régine (ANPAA 31), Stéphane Viel (Association du May), Sandrine M. (Narcotiques Anonymes), Nabil Yajjou (Case de Santé).

 

RAMIP :

Jean-Paul Boyes, Alexandra Montéro, Francine Quesada, Guillaume Sudérie .

 

Excusés :

Jacques Barsony (MG, RAMIP), Matthieu Bouissière (Centre Hospitalier Comminges Pyrénées), Daniel Garipuy (Hôpital Joseph Ducuing, RAMIP), Hamida Ghazi (RAMIP), Karima Koubaa (ANPAA 31, ARPADE), Hervé Laffont (ARPADE), Etienne Normand (Intermède – Association régionale Clémence Isaure),

 

Ordre du jour :

  • La présentation de l’action mise en place dans le Muretin
  • La présentation du marque pages (document martyr)
  • La présentation des projets d’action a Saint-Gaudens et a Colomiers
  • Questions diverses

 

Axe 1 : la présentation de l’action mise en place dans le Muretin (Cf. PPT)

A partir d’un diagnostic réalisé par la délégation de sante du RAMIP et l’antenne de l’ANPAA 31 implantée dans le territoire, les professionnels de terrain ont entrepris un projet en plusieurs étapes.

Le premier constat est une me connaissance des acteurs sur le territoire. De ce fait, un travail d’enquête a été réalisé au travers d’un questionnaire qui a été diffuse auprès de médecins libéraux, pharmaciens, infirmiers et psychologues.

L’analyse de ce questionnaire a livre comme premier résultat, le manque de formation en
addictologie des professionnels et plus particulièrement pour les médecins libéraux.

Ainsi, dans un rapprochement avec l’organisme de formation FMC-Action, le groupe du Muretin a réalisé et propose une formation.

Cette formation a pour objectif d’aider les professionnels a repérer et orienter, voire prendre en charge les patients en situation d’addiction. Cette formation a pour objectif d’aider les professionnels soignants a trouver une posture favorable et de les aider a s’inscrire dans le réseau.

Ce projet est pluri professionnel et s’appuie sur un recrutement local (Muretin) pour les stagiaires et les intervenants.

Son déploiement est prévu pour le 1er semestre 2017

 

Axe 2 : La présentation du marque pages (document martyr)

Au cours de l’année 2015, le Groupe Territorial a acte la mise a jour du marque page de la Haute Garonne. Lors du groupe du 13 septembre, une première mouture a été présentée a partir de l’ancien outil
réalisé par PRA 31 et les expériences du Tarn et de l’Aveyron.

Le marque-page prend la forme d’un mini livret de 4 pages afin de pouvoir y intégrer un certain nombre d’informations.

Cette présentation a généré différentes suggestions a l’origine d’un certain nombre de modification de ce document martyr

Modifications de titre des rubriques :

  • « Réduction des risques et accompagnement » devient « Réductions des risques et des dommages ».
  • « Prévention, soin et accompagnement » devient « Information, prévention, soin et accompagnement ».
  • Création d’une rubrique « SSR et CTR » pour le CTR En Boulou et le SSR de La Recouvrance.
  • Dissociation des CSAPA et des CJC, création d’une rubrique CJC a part entière. Pour les CJC, bien préciser la spécificité de l’age des publics concernant (- de 25 ans).
  • Intégration du SMPR dans la rubrique des N° utiles.
  • Présentation des groupes d’entraide ensemble : mettre Alcooliques et Anonymes et Narcotiques Anonymes en suivant. Bien préciser les spécificités de tarification pour Narcotiques Anonymes.
  • Ajout de SOS Hépatites

S’est pose la question de la visibilité d’une rubrique périnatalité et addiction (comme dans le marque-page du Tarn), des membres du Groupe Territorial se renseignent.

S’il manque de la place, le groupe propose de ne pas conserver la rubrique « VIH, Hépatites… »

Ces corrections seront intégrées dans un document futur soumis a la validation d’un prochain Groupe Territorial.

 

Axe 3 : Présentation des actions de Saint-Gaudens et de Colomiers

  • Saint Gaudens

A la suite des orientations décidées lors du précédent Groupe Territorial, le projet de réunir l’ensemble des professionnels libéraux et les structures intervenant dans le Saint-Gaudinois (addictologie, centre hospitalier, secteur social) est en cours de réalisation.

Une rencontre entre l’equipe du RAMIP avec le service de l’ANPAA 31 intervenant a Saint-Gaudens est prévue le 15 septembre prochain. Cette rencontre de terminera les objectifs et le périmètre de ce projet. Il est souligne que ce projet devra se réaliser avec l’ensemble des acteurs de la Haute Garonne pouvant être une ressource sur le territoire.

  • Colomiers

Sur ce territoire, la même méthodologie que sur Muret est envisage e. Nombre de professionnels libéraux rencontres par la délégation de sante du RAMIP indique que les demandes sont nombreuses.

Un repérage plus précis des besoins et des ressources est nécessaire. C’est pour cela qu’un travail « d’aller-vers » va être intensifie sur ces territoires mais aussi sur Tournefeuille et Cornebarrieu. La diffusion du questionnaire du RAMIP sera le me dia pour identifier les besoins mais aussi pour entrer en contact avec les professionnels.

 

Axe 4 : Questions diverses

  • Le tour des acteurs en scooter

Une proposition de réflexion autour de la mise en place d’une sensibilisation des acteurs intervenant auprès des personnes ayant des problèmes d’addiction et en situation de précarité est souhaite par le Groupe Territorial. Pour ces professionnels, rencontrer les partenaires sur leur lieu de travail, directement au sein des structures, serait un atout pour comprendre les parcours (du combattant) des usagers/patients qu’ils rencontrent et qu’ils prennent en charge. Les modalités de mise en œuvre de cet axe de travail reste a de terminer.

  • Aider et soutenir les stages croises

Au sein de différents territoires, l’ARS soutien les échanges inter-services des professionnels du secteur social. Cette méthodologie parfois lourde (1 semaine d’e change) a un intérêt important pour que les professionnels des différents services appréhendent le réseau et les modes de fonctionnement des autres services.