Compte rendu – Groupe Territorial Haute Garonne GT31 – 9 avril 2015

Groupe Territorial, Compte rendu, GT31

Présents :

Maurice Campargue (ANPAA 31), Amandine Carpentier-Delort (MDM), Christine Defroment, (AIDES), Hervé Laffont (ARPADE), Gérard Laurencin (SMPR – Hôpital Marchant), Jacques Nogaret (AAT), Paola Revue (Clémence Isaure). Hamida Ghazi (RAMIP), Pascale Hérédia-Rodier (RAMIP), Alexandra Montéro (RAMIP), Guillaume Sudérie (RAMIP).

Excusés :

Pierre Allenou (Clémence Isaure), Jacques Barsony (MG, RAMIP), Gérard Fontan (MG, RAMIP), Daniel Garipuy (Hôpital Joseph Ducuing), Agnès Lafforgue (MG, RAMIP), Francine Quesada (RAMIP), Josiane Sabatié (Graphiti-CIRDD Midi-Pyrénées), Les Narcotiques Anonymes.

 

Le Groupe Territorial du 9 avril 2015 a eu pour objectif de faire le point sur la continuité des actions menées dans le département :

  • Action « Permanence telephonique »
  • Action « Quartiers CUCS » suite a la rencontre avec les coordinatrices des Ateliers Sante Ville des Quartiers Nord, du Grand Mirail et d’Empalot.
  • Action sur le Muretain
  • Action sur le Saint-Gaudinois

 

L’action « Permanence téléphonique » n’a pas été abordée lors de ce GT car un groupe de travail spécifique a e te constitue . Il se réunit le 29 avril (après ce GT du 9 avril). Un compte rendu spécifique sera produit.

L’action « Quartiers CUCS » consiste a repérer les besoins des professionnels de terrain de ces quartiers et de faire connaître le réseau pour soutenir leurs actions. Une rencontre avec les coordinatrices des ASV a eu lieu le 13 février 2015. Un partenariat pourrait se mettre en place me me si les actions menées actuellement dans ces quartiers par ces professionnelles sont actuellement éloignées des problématiques d’addiction. Il est souligne lors de cette reunion que des actions ont lieu au sein de ces quartiers via ARPADE (Grand Mirail) et Clémence Isaure (Quartiers Nord). Toutefois, le travail de réseau entre les professionnels de première ligne et les acteurs de l’addictologie est a mener, particulièrement vers les médecins généralistes. Une prise de contact en septembre 2015 est envisagée.

L’action sur le Muretain est pilote e par Maurice Campargue en lien direct avec l’equipe du RAMIP. Le constat est une grande difficulté pour répondre aux besoins en addictologie du territoire par la seule action de la consultation de l’ANPAA 31, Antenne de Muret. La volonté est donc de réunir des professionnels issus du libéral (MG, pharmacien), des cliniques (Occitanie et Seysses) ainsi que les CMP de Muret et de Carbonne pour permettre d’améliorer l’accès aux soins. Pour cela, la constitution d’un réseau est amorce e et une première réunion « fondatrice » aura lieu le 21 mai 2015. Comme ailleurs, un certain nombre de professionnels libéraux ont des « réticences » a initier ou a de livrer des traitements de substitution aux opiaces. Différentes actions sont envisage es pour élargir progressivement ce réseau, pour créer des outils de communication et d’orientation ou pour mettre en œuvre des événements afin de sensibiliser les professionnels de sante locaux. Pour cela, ce projet de réseau dans le muretain veut s’appuyer sur le groupe de formation continue, sur trois médecins généralistes forme s et motive s et sur les ressources des institutions déjà citées (ANPAA, CMP et Cliniques). Tous les acteurs du GT sont convie s a s’engager dans cette de marche.

L’action sur le Saint-Gaudinois s’inscrit dans un me me constat de désorganisation de l’action de soin concernant les conduites addictives. Si le dispositif de soins et de réduction des risques est bien développe a Toulouse, il n’en est pas de me me concernant la périphérie toulousaine, le Sud du département (Muret, Carbonne, Saint-Gaudens) et l’Est du département (Revel). L’action du réseau prend donc tout son sens afin de mettre en lien l’ensemble des professionnels. Sur Saint-Gaudens sont présents l’ANPAA et AIDES. Dans les deux cas, les moyens ne sont pas suffisants pour répondre aux besoins. De plus, les actions font face a des craintes et des représentations négatives. Une action auprès du secteur social et du Centre Hospitalier de Saint-Gaudens est envisagée. Un rapprochement entre les CSAPA toulousains de ce territoire est aussi une piste de travail future.

La prochaine réunion du GT 31 est prévue le mercredi 30 septembre 2015, à 20h00, dans les locaux de RAMIP, 11 rue des Novars.