Compte rendu – Groupe Territorial Lot GT46 – 25 mars 2015

Groupe Territorial, Compte rendu, GT46

Présents :

Matthieu Charle (Clinique du Relais), Jessica David (Institut Camille Miret – UPCA), François Dumont (ANPAA 46), Olivier François (CEIIS), Elodie Laleu (CSAPA Le Peyry), Philippe De Lapanouse (CSAPA Le Peyry), Docteur Lévy (Médecin Généraliste), Chantal Maurel (CH Cahors – UTLA), Rémi Memeteau (Institut Camille Miret – UPCA), Stéphanie Perrinet (Institut Camille Miret – UPCA), Bernard Pourcel (CSAPA Le Peyry), Bernard Oudin (ANPAA 46), Léa Rouquié (CH Cahors – UTLA), Christiane Valles (CH Cahors – UTLA). Pascale Hérédia-Rodier (RAMIP), Guillaume Sudérie (RAMIP).

 

Excusés :

Pierre Durrieu (URPS Pharmacien), Claude Thanwerdas (CH Cahors – UTLA).

 

Ordre du jour :

  • Faire le bilan de la soire e du 27 janvier 2015
  • Définir la constitution du GT pour en stabiliser les membres
  • Établir un plan de travail pour 2015

 

Objectif 1 : Bilan de la soirée du 27 janvier 2015

Cette soire e avait pour objectif de présenter l’ensemble des structures ressources en addictologie du département du Lot aux professionnels de sante et plus particulièrement aux libéraux. La stratégie était de combiner des informations médicales et de présenter le réseau au travers de vignettes cliniques. L’articulation de cette soire e aux « Mardis de l’hôpital » organise s tous les mois par le Centre Hospitalier de Cahors a permis de réunir une soixantaine de personnes dont 15 professionnels libéraux.

Un bilan plutôt positif est fait par l’ensemble des membres du GT ayant assiste a la soiree du 27 janvier. Cette soiree a permis de sensibiliser de nouveaux acteurs, en particulier des médecins généralistes venus pour l’occasion. Les informations médicales ont été de très bonnes qualités et l’exercice complexe de l’animation des vignettes cliniques une grande réussite.

Toutefois, un certain nombre de réserves sont émises :

  • Des informations médicales trop longues n’ont pas permis d’e changer avec la salle.
  • Une soiree (trop) longue me me si la majorité des personnes sont restées jusqu’à la fin et ont me me poursuivi les e changes autour du buffet.
  • La partie sur les vignettes cliniques n’a pas pu être assez développée.
  • Manque de supports papier.

Pour élaborer et mettre en œuvre des actions futures, le GT souhaite qu’un questionnaire de satisfaction court soit envoyé par voie électronique aux présents. Les résultats de ces questionnaires seront présentés lors d’un prochain GT.

 

Objectif 2 : Définir la constitution du GT pour en stabiliser les membres

Le Groupe Territorial du Lot est un espace de coordination des actions de re seau dans le Lot. Sa constitution s’est re alise e lors de sa premie re convocation en mai 2014. Depuis un groupe d’une dizaine de professionnels repre sentant l’ensemble du re seau en addictologie du Lot l’anime 3 a 4 fois par an. Sont de cide es lors de ces GT, les actions a mettre en œuvre sur le territoire.

Lors de la clôture des comptes du RÉSAD 46, les administrateurs de cette association ont confie a RAMIP, et plus particulièrement au GT46 du RAMIP des moyens financiers pour soutenir des actions dans le Lot. Ces moyens seront engage s a la demande du GT46 par RAMIP. Ainsi il apparaît nécessaire de de finir les membres du GT46 et de stabiliser la composition de ce groupe dans la durée.

Pour les membres présents, il apparaît important qu’appartenir au GT46 doit relever d’un engagement de participation sur le long terme. Il apparaît donc nécessaire que les personnes souhaitant intégrer le groupe s’engagent a participer a 3 réunions sur 4 au minimum. De plus, ces personnes ou leur structure doivent être adhérentes au réseau RAMIP.

Pour stabiliser ce groupe, un message d’invitation pour le prochain GT sera envoyé a toutes les personnes dont RAMIP possède les coordonnées et ce, par voie électronique. Ceci afin que chacun ait le me me niveau d’information et puisse s’engager ou non dans le travail du GT46.

 

Objectif 3 : Plan de travail pour l’année 2015

  • Envisager une action en direction des urgences pour aider a une meilleure prise en charge et une meilleure orientation des personnes ayant des troubles addictifs.

Un travail est en cours au sein du Centre Hospitalier de Cahors. Cette réflexion est remise a l’ordre du jour du prochain GT46 du fait de l’absence de Claude Thanwerdas.

  • Mettre en place des actions dans l’esprit des soirées du RÉSAD

Plusieurs thèmes sont envisages :

  • Neuroscience et addiction
  • Gestion et pulsion de consommation
  • Nouveaux me tiers du social
  • Travailleurs pairs et médiateurs de sante
  • Addiction sans produit
  • Groupe d’entraide sur la réduction des consommations
  • Soins spécifiques aux cooccurrences psychiatriques
  • Grossesses et addiction
  • Cure ambulatoire renforcée

Apres débats les deux thèmes retenus :

  • Gestion et pulsion de consommation : Demande d’intervention auprès de Marc Auriacombe, professeur d’université et praticien hospitalier a Bordeaux et qui est intervenu aux journées du CÉIP en janvier 2015 a Toulouse sur la notion de « craving ».
  • Addiction sans produit : Demande d’intervention auprès de Jean-Luc Venisse du CHU de Nantes.

 

  • Actualiser l’annuaire du RÉSAD

Un premier travail avait eu lieu lors du second GT46 mais n’avait pu aboutir. Le principal obstacle est le statut des libéraux inscrits ou non sur cet annuaire. Les membres du GT s’interrogent sur la capacité de trier les professionnels en capacité d’apporter une réponse favorable aux personnes ayant des troubles addictifs. Si aucun tri n’est fait, l’annuaire perd de sa pertinence, si aucun libéral n’apparaît cet annuaire perd un intérêt important.

Ainsi, un groupe de travail va se constituer pour apporter des recommandations sur l’élaboration de cet annuaire. Une première rencontre aura lieu avant le prochain GT46 et sera constitue e des docteurs Charle et Laleu ainsi que de l’equipe du RAMIP.

Le prochain GT du Lot aura lieu le mercredi 1er juillet 2015, à 20h00, à l’Hôpital de Cahors, salle du Conseil d’administration, au sein de l’IFSI, 351 Rue Saint Géry, à Cahors (en face de l’hôpital).