Compte rendu – Groupe Territorial Tarn-et-Garonne GT82 – 12 février 2019

Groupe Territorial, Compte rendu, GT82

Présents :

Gwenaëlle COPPIN; Stéphanie GROSSO; Sylvie HEMERY; Jérôme HEYSCH; Edith HIVER-ANSELMI; Hélène PAILLARD, Nicolas PARMENTIER; Sophie PORTE; Emilie T’IOEN; Pierre BERTHOMES; Léa CHARRIER; Lénaïc AYZAL

RAMIP :

Jean-Paul BOYES et Francine QUESADA

Excusés :

 

Ordre du jour :

  • Retour sur la Journée Régionale
  • Bilan parcours de vie
  • Action vers les soins premiers (apport du GT)
  • Appel à projet 2019

 

TOUR DE TABLE DE PRÉSENTATION

Edith HIVER- ANSELMI : Écoutante et rédactrice ADALIS réseau santé publique France explique sa fonction :

Les points d’écoute se trouvent dans les grandes ville (Paris, Lyon, Marseille Toulouse) et répondent sur un niveau national.

L’accès se fait sur des amplitudes horaires de 8 heures à 2 heures, tous les jours de l’année.

Il y a possibilité de questions posées sur le site à destination des gens gênés pour s’exprimer au téléphone.

La présence au GT d’Edith, lui permet, la bonne connaissance des structures œuvrant dans les domaines de l’addiction, l’importance de l’accueil et de l’écoute sont la base d’un accompagnement de qualité vers le soulagement de souffrance.

 

RETOUR SUR LA JOURNÉE RÉGIONALE DU RAMIP

Nombreux sont les participants du GT à avoir assisté à cette journée.

La satisfaction générale domine et est partagée

Certaines mentions particulières :

  • Les clowns dans la pertinence de leur restitution.
  • L’atelier Sophrologie.

Certaines critiques tout de même :

Le contraste en plénière entre la présentation très structurée du CARRUD GAÏA qui montre et décortique les différents niveaux de la mise en place de la salle de consommation à moindre risque (SCMR).

Et la présentation de Matthieu FIEULAINE qui, même si elle était intéressante grâce aux talents d’orateur de MF, a laissé quelques-uns sur leur faim par absence d’outils.

Les évaluations globales, portant sur 120 fiches montrent :

  • Une très grande majorité de satisfaction face à sa présentation.
  • L’absence de temps sur les questions réponses n’ont pas permis de développer au mieux cette thématique.
  • L’addictologie en milieu rural organisée et animée par le Tarn et Garonne a eu un bon succès même si le trop grand nombre d’intervenants et de sujets a gêné les échanges indispensables et nécessaires lors de ce genre de manifestation.

Un format plus important parait souhaitable pour reprendre cette thématique qui s’accorde bien à la région Midi-Pyrénées.

  • Le parcours de vie de AIDES a été également plébiscité

 

LE PARCOURS DE VIE

Il avait été travaillé à la suite de la journée régionale de 2016, par les professionnels du 82, avec le partenariat de AIDES qui les avaient formés.

Ils ont d’ailleurs participé à la JR de 2018 grâce à l’acquisition de ces compétences.

Ce travail avait été entrepris en vue de l’organisation d’une journée départementale de l’addiction sur le 82.

L’Atelier parcours de vie étant un outil de choix pour présenter les problématiques de l’addiction en situation, à des professionnels d’autres secteurs, parfois en contact avec les usagers.

La question est donc de savoir comment et sur quel format peut-on reproduire cet atelier.

La faisabilité d’une Journée départementale ne fait plus de doute, reste à se mettre d’accord sur le contenu et le format :

  • Journée/ demi-journée,
  • Plénières, plus parcours, simplement parcours etc.

Le GT se met d’accord pour organiser un comité de pilotage (COPIL) constitué de tous les professionnels de l’addiction du 82, volontaires et voulant s’impliquer.

Invitation à ce COPIL sera faite par le RAMIP

La date du premier COPIL est fixée au Lundi 15 avril 2019 entre midi et deux dans les locaux de l’ANPAA.

Lors de cette invitation, il sera demandé à chaque structure d’impliquer, au moins, un représentant dans le comité d’organisation de cette journée départementale.

Le COPIL aura à déterminer la date, le format et le contenu de la journée départementale de l’addiction dans le Tarn et Garonne.

 

ACTION VERS LES SOINS DE PREMIER RECOURS

Cette problématique représente pour les professionnels du 82 un ” serpent de mer” pour laquelle ils se sont très largement impliqués.

C’est d’ailleurs dans le 82 que les premières microstructures ont été mise en place avec l’aide du RAMIP.

Il n’en reste pas moins que le problème subsiste, notamment avec un désengagement des professionnels de premier recours face aux problèmes de l’addicto.

La création de MSP regroupant une poly professionnalité, mais aussi le concept de délégation de tache transférant vers d’autres professionnels des domaines de compétences jusque-là réservés au médecin, permettent et nécessitent un engagement du réseau dans ce sens

Les infirmières du dispositif ASALEE (action de santé libérale en équipe) impliquées dans des dispositifs d’éducation thérapeutique investissent le champ de la prise en charge alcool.

Les infirmières ASALEE sont en contrat avec cinq médecins et interviennent sur la patientèle de ces médecins.

Le RAMIP, conformément à la demande de l’ARS et dans le sens du plan de la MILDECA qui oriente l’effort vers une sensibilisation où formation des premiers recours à l’addiction.

Le RAMIP organise des soirées de sensibilisation dans les MSP et invite un représentant de structure, CARRUD ou CSAPA à y participer.

Les professionnels du 82 se déclarent disponibles afin d’intervenir à ses côtés

Le RAMIP s’engage à informer le GT des éventuelles actions réalisées sur le territoire.

 

PROFESSIONNELS TABACOLOGUES

Gwenaelle COPPIN, infirmière ELSA, REFERENTE tabacologie, informe le groupe de la difficulté à repérer les professionnels dans le domaine de la tabacologie et la nécessité d’organiser des rencontres d’échanges de pratiques et de connaissances mutuelles afin d’engager des projets.

Le RAMIP signale que c’est dans le champ de ses compétences et s’engage à entamer une réflexion dans le but de monter ce genre de rencontre.

 

Le prochain GT sera donc consacré au comité de pilotage de la journée départementale de l’addiction.

Il aura lieu : Lundi 15 avril 2019 entre midi et deux dans les locaux de l’ANPAA.