Compte rendu – Groupe Territorial Tarn-et-Garonne GT82 – 16 mai 2017

Groupe Territorial, Compte rendu, GT82

Présents :

Pierre Berthomes (CH Montauban), Stéphanie Gosso (Château de Longues Aygues), Jérome Heysch de la Borde (CH Montauban), Michel Magnano (SAVS de Montauban – ADAPEI 12-82), Elsa Deforges-Andrianja (EPICE 82), Catherine Piquemal (Château de Longues Aygues), Emilie Tioen (ANPAA82), Elisabeth Saint Pastou (ANPAA82), Edith Hiver-Anselmi (santé publique France)

AIDES :

Mathilde Delarse, Ryselen Bouzoubaa

RAMIP :

Jean-Paul Boyes.

Excusés :

 

Ordre du jour :

  • Préparation en présence des représentant de AIDES d’une journée d’échange centre sur l’outil du parcours de vie de l’usager

 

Compte rendu

A la demande du dernier GT82, deux représentantes de AIDES étaient présentes pour répondre a la faisabilité de l’organisation d’un parcours de vie d’un usager tel qu’il avait été fait aux journées régionales du RAMIP.

Les questions qui se posaient étaient les spécificités de l’addiction en milieu rural avec notamment la problématique des transports.

AIDES explique que le parcours de vie est un outil qui demande une préparation importante en amont avec, notamment, la participation de personnes accueillis dans l’élaboration des objectifs. De la même manière, les situations de vie doivent être avance es et adapte es en fonction des objectifs.

C’est ainsi que AIDES a pu décliner le parcours de vie sur cette problématique, exemples : parcours de vie du migrant, parcours de vie du séropositif, parcours de vie de l’usager de drogues…

Une autre problématique a l’intérieur du groupe territorial est de savoir a qui s’adresse cette journée.

De par la complexité de la préparation, une orientation vers un élargissement des publics semble la plus appropriée.

L’exemple autour de la table donne e par Monsieur Magnano qui décrit la complexité pour les personnes handicape es mentales souffrant d’addiction d’être guide es sur le terrain.

Il est soulevé, également, le problème des urgences et donc intégrer dans le choix des situations, il parait intéressant de les inviter.

De la même manière un représentant de la police ou des prisons pourrait avoir sa place lors de la journée.

Pour organiser cette journée, AIDES propose son concours a l’explication du parcours de soins et propose donc d’aider a la réalisation des situations et souligne qu’il serait intéressant, également, que les usagers ou personnes accueillis soient impliques dans la réalisation de cet outil.

Pour ce faire, le GT e met l’ide e d’un pilotage restreint qui travaillerait sur l’élaboration en amont du parcours de vie.

La première réunion de ce comité de pilotage aura lieu le 12 juin entre midi et deux dans les locaux de l’ANPAA 82, deux représentants de AIDES viendront présenter précisément l’outil en vue de sa réalisation. La date de cette journée de rencontre autour du parcours de vie doit être de finie rapidement afin de pouvoir inviter un maximum de personnes.

Elsa Deforges-Andianja, Emilie Tioen, Pierre Berthomes et Edith Hiver-Anselmi se sont proposes pour animer ce groupe.

L’essentiel de cette réunion de GT 82 a donc été pris par l’élaboration de cette journée.

 

Questions diverses

  • Il est pose le problème de la direction a donner aux réunions du RAMIP et de comment les différents acteurs veulent utiliser le RAMIP afin d’améliorer leur prise en charge.
  • Une piste de travail est celle d’un comité de réflexion et une idée est proposée a savoir celle de la prise en charge addiction sur le bassin de sante de la personne handicapée mentale souffrant des problématiques d’addicto.

Le RAMIP rappelle que son principal objectif est de coller aux besoins et aux désirs des acteurs qu’elle réunit et s’engage donc a réaliser cette réunion au cours d’un GT au cours duquel le comité de pilotage fera un compte rendu de l’évolution de l’élaboration du parcours de vie.