Compte rendu – Groupe Territorial Tarn-et-Garonne GT82 – 22 octobre 2015

Groupe Territorial, Compte rendu, GT82

Présents :

Gérard Bourrat (Château de Longues Aygues), Gaëlle Hanrot (CH Montauban), Jérome Heysch de la Borde (CH Montauban), Arnaud Lignières (Pharmacien), Hélène Paillard (CH Montauban), Nicolas Parmentier (EPICE 82), Elisabeth Saint-Pastou (ANPAA 82), Chistophe Boudard (RAMIP), Francine Quesada (RAMIP), Guillaume Suderie (RAMIP).

 

Excusés :

Olivier Labbé (Pharmacien).

 

Ordre du jour :

  • Point sur la rencontre avec la Maison de Santé de Varen et organisation des prochaines rencontres avec les autres Maisons de Santé.
  • Organisation d’une action pluridisciplinaire (demie-journée d’échange autour de thématiques à définir, axée principalement sur la nécessité de la pluridisciplinarité dans les prises en charge des addictions).

 

Point sur la rencontre avec la Maison de Santé (MSP) de Varen du 25 septembre 2015

L’objectif de cette rencontre était la prise de contact entre les professionnels de ce dispositif et les acteurs de l’addictologie du Tarn-et-Garonne. L’ensemble des services était représenté. Cette première rencontre a permis la mise en lien entre les professionnels et de ce fait différents axes de travail ont émergé :

  • Amélioration de la lisibilité du dispositif en addictologie (CSAPA, CAARUD, SSR…).
  • Soutien des professionnels par la formation.
  • Action en proximité (Prise en charge sur site).

Concernant la formation, EPICE 82 est sollicité pour intervenir auprès de la MSP de Varen. Afin d’élargir le cadre de l’intervention, les membres du GT proposent qu’un infirmier (soit de l’ANPAA, soit de l’Hôpital, selon les disponibilités) puisse participer aux interventions sur l’approche sanitaire.

Ce temps de formation – sensibilisation est programmé pour le 16/12/2015 (4h00 sont prévues). A la demande du Dr Bouvier, la thématique retenue sera la souffrance psychologique des 12-25ans. Nicolas Parmentier prend la charge de coordonner cette action.

Les moyens existants ne permettent pas d’avoir une action dans toutes les MSP, les membres du GT proposent pour 2016 de réfléchir à intervenir sur 2 MSP : Beaumont de Lomagnes et Valence. Il s’agit de localité où les structures en addictologie interviennent déjà. Francine Quesada se charge de les rencontrer.

Les membres du GT soulignent qu’au-delà des MSP, certains regroupements libéraux seraient susceptibles d’être intéressés par cette démarche « d’aller vers » (Ex : Montech). Francine Quesada prendra rendez-vous.

 

Organisation d’une action pluridisciplinaire (demi-journée d’échange autour de thématiques à définir, axée principalement sur la nécessité de la pluridisciplinarité dans les prises en charge des addictions.)

Deux aspects ont été développés :

  • Sur le fond, l’objectif est de réunir le maximum de professionnels susceptibles d’être intéressés par la démarche. Le second objectif est de faire connaître les membres du réseau local et l’action du réseau. Pour cela, l’ensemble des professionnels en addictologie doit pouvoir y participer (mise à disposition). Les acteurs du secteur social et de la psychiatrie seront invités ainsi que tous les partenaires des services de l’addictologie. Les libéraux (médecins, pharmaciens) sont aussi une cible de cette journée.

Concernant le thème général, plusieurs propositions ont été faites :

  • Précarité et addiction : localement un groupe de travail intervient sur ce thème depuis deux ans. Il pourrait y avoir doublon.
  • Psychiatrie et addictologie : très intéressant pour le secteur psychiatrique, ce thème important n’est peut être pas assez fédérateur.
  • Hébergement et addiction : très intéressant pour le secteur social, ce thème encore va peut être exclure certains professionnels.
  • Le thème du Cannabis pourrait être fédérateur (l’évolution de la réglementation, l’accès aux tests de dépistage pour le grand public (Internet et/ou pharmacie), débats autour des causes et conséquences en santé mentale, questions autour de la réduction des risques), mais pourrait peut être ne pas répondre aux difficultés des professionnels de terrain.

Le thème général reste donc à déterminer lors du prochain GT.

 

  • Sur la forme, l’objectif est d’ouvrir cette journée à tous les professionnels qui seraient susceptibles d’être concernés par la thématique. De ce fait, cette journée aura lieu en semaine et sera ponctuée par un repas (pris en charge par l’inscription à la journée). Un lieu est déjà pressenti, l’Améria (http://www.ameria82.fr/). La journée serait composée par une plénière le matin (intervenants à déterminer) et des ateliers co-animés par les acteurs de l’addictologie du Tarn-et-Garonne. Si les salariés des différentes structures (médecins, travailleurs sociaux, infirmiers psychologues…) sont mis à disposition, en d’autres termes rémunérés, il semble nécessaire de prévoir la même chose pour les libéraux. Une solution serait d’inscrire cette journée dans le programme de la formation continue.

 

L’idée d’inviter les professionnels du département du Lot a été émise.

Le prochain GT aura lieu en janvier 2016 et aura comme ordre du jour :

  • Stabiliser la thématique générale
  • Décliner la plénière et les différents ateliers
  • Déterminer les intervenants
  • Répartir les tâches des uns et des autres