Compte rendu – Groupe Territorial Tarn-et-Garonne GT82 – 24 novembre 2016

Groupe Territorial, Compte rendu, GT82

Présents :

Jérome Heysch de la Borde (CH Montauban), Edith Hiver-Anselmi (Santé Publique France), Arnaud Lignières (Pharmacien), Nicolas Parmentier (EPICE 82), Elisabeth SaintPastou (ANPAA 82). Jean-Paul Boyes (RAMIP), Francine Quesada (RAMIP), Guillaume Suderie (RAMIP).

 

Excusés :

Gérard Bourrat (Château de Longues Aygues), Hélène PAILLARD (CH de Montauban).

 

Axe 1 : Bilan de la rencontre interprofessionnelle d’échanges autour du « Parcours du patient » du 19 mai 2016

La rencontre interprofessionnelle d’e changes autour du << Parcours du patient >> a réuni l’ensemble des services de l’addictologie du Tarn-et-Garonne autour de situations pratiques expose es par chacun d’entre eux.

L’objectif e tait d’amener les professionnels a mieux se connaitre et d’améliorer le niveau d’informations des actions des uns et des autres.

Cette action s’inscrit dans un projet plus large de présentation de l’action des services de l’addictologie du Tarn-et-Garonne aux partenaires intervenants en dehors de ce champs.

Pour les membres du groupe territorial présents, des points positifs et des points négatifs sont a retenir :

  • Points positifs
    • La forte participation
    • L’implication des professionnels des services dans la construction des situations pratiques et leurs présentations (les 5 services ont présente une situation)
    • Les échanges informels qui ont pu tisser des liens entre les professionnels
    • La rencontre entre les professionnels (<< mettre un visage, sur un nom >>)
    • Avoir un aperçu sur la manière dont les équipes travaillent
    • Identifier les niveaux de complémentarité entre l’action de chacun
  • Points négatifs
    • L’accumulation des situations n’a pas permis d’aller au-delà de la simple présentation de cas
    • Aucune synthèse de l’ensemble de ces actions n’a pu être établie alors qu’elle aurait permis une ouverture plus large

Il apparaît donc que si le principal objectif est atteint en terme d’amélioration de la connaissance des différents intervenants en addictologie, une réelle frustration peut apparaître pour les personnes souhaitant aller plus loin dans la réflexion de l’articulation des pratiques des uns et des autres.

Meme si cet axe n’e tait pas l’objectif principal, il est nécessaire de le prendre en compte afin de faire adhérer l’ensemble des professionnels a la de marche du réseau. Avant de présenter le réseau aux partenaires, il apparaît important de travailler sur cet axe pour ne pas laisser penser que chacun travaille de son cote.

Ce temps e tait bien évidemment indispensable pour << poser >> le décor mais il est nécessaire de travailler la cohérence des actions au sein du réseau. Ceci afin que les partenaires extérieurs apprécient la complémentarité et le lien entre chaque institution. (Cf. Perspectives).

 

Axe 2 : Bilan de la rencontre avec les professionnels libéraux de Montech et les structures addictologie du Tarn-et-Garonne du 21 juin 2016

18 professionnels étaient présents, les 4 services d’addictologie du département ont présenté leur structure et ont pu e changer sur des perspectives de travail en commun. Des contacts ont été pris avec EPICE 82.

Depuis cette rencontre, les professionnels ont adresse plusieurs patients vers le CSAPA de l’hôpital et vers EPICE 82.

Le centre médical de Montech attend son accréditation comme maison de sante officielle en 2017 et une infirmière arrivera en janvier pour travailler sur la problématique des addictions. Rencontre très positive.

 

Axe 3 : Point sur l’action initiée au sein de la maison de santé de Varen

Suite a la rencontre organise e par le RAMIP réunissant l’ensemble des services de l’addictologie du Tarn-et-Garonne et les professionnels de la maison de sante de Varen en 2015, un travail collaboratif entre la MSP et EPICE 82 a e te initie , un travailleur social du CAARUD intervient dans les locaux de la MSP. 10 entretiens ont été réalisés durant l’année.

Le Dr Bouvier a insiste auprès du RAMIP sur le fait que la rencontre entre les professionnels de la MSP et les structures en addictologie du département a été un élément facilitant dans la prise en charge des pathologies addictives. Savoir qu’il est possible d’orienter les personnes souffrant d’addiction est rassurant pour les professionnels.

 

Perspectives 2017

Deux axes de travail sont proposés pour l’année 2017 :

  • Axe 1 : Améliorer l’articulation entre les acteurs

Suite au bilan de la rencontre interprofessionnelle, il apparaît nécessaire de continuer ce type de réunion mais sous un autre format. Il est acte la mise en place de groupes d’e changes sur l’articulation des pratiques professionnelles. Pour ce faire le RAMIP propose d’organiser deux séquences de travail fin mars et fin juin réunissant l’ensemble des professionnels des différents services.

Les thèmes et la méthodologie d’animation restent ouverts aux propositions des professionnels. Chaque membre du groupe territorial exposera la de marche au sein des différentes équipes et remontera les propositions lors du prochain groupe territorial. Ces deux temps de travail seront un préalable a la construction d’un temps << d’aller-vers >> les autres partenaires intervenant en dehors du champ.

  • Axe 2 : Maintenir une action en direction des maisons de sante

Il est souhaite de maintenir le lien avec les différentes maisons de sante . Si une opportunité se présente, tous les professionnels restent disponibles pour présenter leur action au sein de ces structures.

Une action spécifique en direction de Labastide Saint-Pierre pourrait être envisagée

 

Le prochain Groupe Territorial aura lieu en début d’année 2017, la date reste a déterminée.