Compte rendu – Groupe Territorial Tarn-et-Garonne GT82 – 8 avril 2015

Groupe Territorial, Compte rendu, GT82

Présents :

Bernard Oudin (ANPAA 82), Nicolas Parmentier (EPICE 82), Elisabeth Saint-Pastou (ANPAA 82). Alexandra Montéro (RAMIP), Francine Quésada (RAMIP), Guillaume Sudérie (RAMIP).

 

Excusés :

Arnaud Lignières (Syndicat des pharmaciens), Hélène Paillard (CH Montauban).

 

Ordre du jour :

  • Faire le bilan de la soiree du 5 février 2015.
  • Envisager l’élargissement du GT aux professionnels présents ou excuses lors de la soiree du 5 février.
  • Faire le point sur l’action dans le département de Francine Quesada, consultant.
  • Programmer les actions a venir dans le département.

 

Ce Groupe Territorial a réuni peu d’acteurs. Nous rappelons aux membres du groupe que le GT est un espace de pilotage de l’action du réseau dans le Tarn-et-Garonne. De ce fait, cet espace ouvert a tous permet d’élaborer et de mettre en œuvre des actions en lien avec les besoins de terrain.

Bilan de la soirée du 5 février

Pour les professionnels présents, le résultat est « mitige ». En effet, le nombre de participants n’est pas a la hauteur de l’investissement en temps et en énergie de l’ensemble des acteurs pour la réalisation de cette soiree.

Il apparaît que le mode « soire e » n’est pas force ment le plus adapte pour « aller vers » les professionnels de sante . Un travail mettant en lien les professionnels des institutions (sanitaire, social et médico-social) autour de la thématique des addictions couple e avec l’action de la déléguée de sante semble pour l’heure plus pertinent.

Toutefois, la mise en place de cette réunion a permis d’établir de nouveaux contacts et de sensibiliser de nouveaux professionnels. Les personnes « excusées » ont été contactées par la déléguée de sante de RAMIP afin qu’elles soient sensibilisées au travail du réseau dans le Tarn-et-Garonne.

 

Élargissement du Groupe Territorial

Deux types d’élargissement sont souhaites par les membres présents

  • Ouverture vers des professionnels en dehors du champ de l’addictologie.
  • Ouverture a l’ensemble des professionnels des différentes structures (travailleurs sociaux, psychologues…).

Pour cela, un message d’invitation pour le prochain GT sera envoyé a toutes les personnes dont RAMIP possède les coordonnées, et ce, par voie électronique. Ceci afin que chacun ait le même niveau d’information et puisse s’engager ou non dans le travail du GT82.

 

Point sur l’action de la déléguée de santé dans le Tarn-et-Garonne

Les Maison de Sante sont de nouvelles opportunités pour construire des actions de réseaux et un travail a e te mis en place en direction de ces dispositifs.

Trois maisons de sante ont été déjà rencontrées et sensibilise es au travail du réseau dans le département :

  • La MPS de Montricoux
  • La MPS de Montaigu du Quercy
  • La MPS de Varen

Il apparaît que dans les 3 structures, les besoins principaux sont identiques :

  • Me connaissance du milieu de l’addictologie dans le département tant sur la composition que sur les missions des différentes structures de l’addictologie,
  • Difficulté de prise en charge et d’orientation des patients ayant des troubles addictifs.

Les professionnels des MPS souhaitent rencontrer les acteurs de l’addictologie et les accueillir dans leurs locaux. L’objectif étant de se présenter mutuellement, de se connaître et d’e changer sur la capacité d’une collaboration.

Une première date est proposée pour la MPS de Varen, le 25 septembre prochain.

L’action des acteurs de l’addictologie en direction des MPS du département pose un certain nombre de questionnements aux professionnels présents :

  • Comment « aller vers » ces professionnels ? (collectivement sous l’egide du réseau, individuellement selon les spécificités de chacune des structures).
  • Les structures ont-elles les moyens pour « aller vers » les MPS et répondre a l’ensemble de leur demande ? (Stratégie de la délégation de l’ARS du Tarn-et-Garonne en direction du territoire de Beaumont de Lomagne).

Sur ce point, et en considérant la proposition de la MPS de Varen le 25 septembre, il est indispensable que les différentes structures se positionnent pour répondre ou non a cette invitation.

 

Programmation des actions à venir

  • Il avait été envisage d’organiser une soiree en direction des libéraux a Moissac sur le me me mode le que la soiree de Montauban en février 2015. Un projet porte par le CAARUD et l’Hopital a déjà été mené sur ce territoire. Lors des portes ouvertes de l’ANPAA il y a quelques semaines, très peu de professionnels se sont de places. Pour les professionnels présents cette piste de travail est a abandonner.
  • Pour les professionnels présents, la mise en place de groupes cliniques semble prématurée.
  • Lors de précédents GT, il avait e te envisage de réaliser un marque-page regroupant l’ensemble des structures et services en addictologie du Tarn-et-Garonne. Une discussion s’est engage e autour de l’utilisation et de l’impact d’un outil papier, d’un outil informatique de type marque-page ou annuaire. Il semblerait que l’association des deux soit nécessaire : un outil papier donnant un certain nombre d’informations et un outil informatique venant les compléter. La plaquette RAMIP (82) ainsi que le « triptyque » semble des outils suffisants. La question du financement de l’édition du « triptyque » par RAMIP est posée.
  • Des rencontres pluriprofessionnelles permettraient d’élargir le réseau. Deux thèmes sont pressentis :
    • Addiction et précarité (Invitation des CHRS lors d’un GT).
    • Addiction et psychiatrie (travail de réseau en direction des CMP).
  • Continuer le travail en direction des MPS afin que dans un second temps l’ensemble de ces professionnels soit réuni autour d’un thème fédérateur.

 

Le prochain GT du Tarn-et-Garonne aura lieu le mardi 30 juin 2015, à 20h00, à l’ANPAA 82, 19 Rue Hoche, à Montauban.