Compte rendu – Groupe Territorial Tarn GT81 – 18 janvier 2018

Groupe Territorial, Compte rendu, GT81

Présents :

Anne BASTOUL, Sylvie CLARENSON, Mary-Blanche PAPON, Julie SIROS, CEBE Jonathan, Anna ALBINET, Emilie CRABETTE, Christel BESSAC, Jeanne PEREIRA LE CORRE, Michel MATTHIEU, Michel REOCREUX, Michel DOYEN, Bernard CHAMPANET, Brigitte BOUCHET-BENEZECH, Jean-Paul BOYES et Francine QUESADA.

 

Excusés :

Natacha BOUVET, Jacky BRABANT, Anne STATEMAN, Marie-Cécile ALAYRANGUES, François AURIOL, Hélène BARRAT, Marie-Laure BEAUSSOLEIL, Béatrice BOITEL, Natacha BOUVET, Séverine CARLES, Nathalie DARROUS, Pierre BARANSKI, Francis BLANC, Julien CALMON, Maurice CAMPARGUE, Martine CASTEX, Christine FERNAGUT, Charles VASQUEZ, Monique ESPI, Valérie FONDU, Sylvie FRERA, Julie GRANIER, Chantal KOUBABENEZECH, Yann LEBRAS, Isabelle VALERY, Pharmacie Barthès et Delphine LUIZ.

 

Ordre du jour :

  • Etat des lieux sur le département du Tarn
  • Perspectives de nos actions communes pour 2018
  • Questions diverses

Après un tour de table le RAMIP exprime la satisfaction qu’il a de voir relancer ce Groupe Territorial du Tarn et le nombre de personnes présentes.

 

Etat des lieux sur le département du Tarn

Les débats débutent par la question de savoir ce qui serait utile à la prise en charge en addictologie au niveau du territoire.

Deux cibles essentielles semblent se dégager :

  • Une action envers les professionnels libéraux, à savoir les pharmaciens et les médecins généralistes. Pour cela le Docteur Mary-Blanche PAPON, est prêt à participer et aimerait rencontrer les libéraux dans son territoire. Le groupe semble d’accord pour dire qu’il y a plusieurs territoires dans le Tarn et que pour ce travail envers les libéraux, il est préférable de travailler par territoire.
  • Le RAMIP s’engage par intermédiaire de Francine QUESADA, Déléguée de santé du RAMIP auprès des libéraux, à sensibiliser ceci en vue de l’organisation d’une réunion de formation qui pourrait mettre en présence les professionnels de premiers recours libéraux, avec professionnels de structures.

Il est décidé qu’avec l’appui du RAMIP de telles réunions seront organisées sur les territoires d’Albi, de Castres et de Lavaur.

 

Perspectives de nos actions communes pour 2018

Les professionnels de la réunion sont également demandeurs d’ateliers d’échanges de pratiques. Le problème est soulevé par le CAARUD qui met en avant la diversité des prises en charge de ses usagers. Ceux-ci peuvent parfois présenter, d’une part, plusieurs prises en charge simultanées, et d’autre part, avoir des objectifs différents. Cela créer donc sur un plan thérapeutique des problèmes d’orientations et de prises en charge.

Le débat s’installe sur le choix de la formule : « Cas clinique », « Situation clinique véritable », « Situation clinique inventée ».

Cela pour rester conforme aux règles protégeant le secret médical de chaque individu tel qu’il est écrit dans la correspondance de l’Ordre des médecins (en pièce jointe).

Néanmoins la conception d’un atelier d’échanges de pratiques à partir d’une situation clinique semble offrir davantage d’explorer les habitudes de prise en charge de chacun, afin de pouvoir avoir les bonnes pistes d’orientations, et d’avoir une coordination des activités de chacun à l’intérieur du territoire et du département.

La forme retenue est celle d’une réunion entre midi et 14h. Pour la prochaine réunion la Clinique Saint Salvadou par l’intermédiaire de Michel REOCREUX, se propose de prêter une salle. De plus le RAMIP le RAMIP fera en sorte que la restauration soit plus commode et facilitante pour que le buffet soit prêt à l’heure.

En amont le RAMIP veillera à ce que la situation clinique soit disponible et choisira celle-ci.

La date du mardi a été choisie entre temps. Il est décidé une visite sur site avec le Docteur Mary-Blanche PAPON pour mettre en place la première session de rencontre avec les libéraux. De plus une visite du RAMIP au CAARUD est
prévue afin de bien définir les besoins et les objectifs de tels ateliers d’échanges de pratiques.

 

Questions diverses

Le RAMIP reste bien entendu, à disposition pour toutes remarques ou oublis dans ce commentaire.