L’usage de substances psychoactives durant la grossesse

Date de parution : 2013

Réalisé par : Respadd

usage-substances-psychoactives-grossesse

Les risques encourus par l’usage de substances psychoactives chez la femme enceinte sont aujourd’hui connus. Qu’il s’agisse de l’alcoolisation fœtale, du tabagisme actif ou passif au cours de la grossesse, de l’usage de cannabis ou de la combinaison de ces substances, ces usages peuvent affecter la santé de la mère, sa grossesse et le bien-être du bébé. Or, il manquait en France un support de référence qui puisse, sans diabolisation ni discrimination, rassembler connaissances et compétences et participer à une meilleure prise en charge des conduites addictives chez la femme enceinte.

C’est pourquoi le Respadd, en partenariat avec la Fédération Addiction dans le cadre de son projet Femmes et addictions, et avec le soutien de la MILDT et de la Direction Générale de la Santé, a travaillé à la traduction française du livre « Guide to Problem Substance Use During Pregnancy » d’Anne Whittaker paru en 2011 et publié par l’association britannique Drugscope en 2011. Cette traduction a été enrichie de contributions d’experts en addictologie et en périnatalité français et francophones.

Diffusé gratuitement, il entend fournir aux professionnels engagés dans la prise en charge et le suivi des femmes usagères de drogues un support de référence quant aux effets des produits avant et pendant la grossesse. Il fait état des recommandations de bonnes pratiques concernant le suivi et la prise en charge des femmes et de leurs enfants, et dresse un état des lieux des ressources disponibles en France, en termes de services hospitaliers, associations et réseaux existants.

Transdisciplinaire et collaboratif, fruit de deux années de travail, cet ouvrage entend refléter la diversité des approches et la complexité des facteurs médicaux, sociaux, environnementaux, psychologiques et législatifs qui sous-tendent la consommation problématique de substances psychoactives chez la femme enceinte.